Honda revoit ses plans et décide de fermer l'usine de Samaya.

Mauvaise nouvelle pour le constructeur japonais. À horizon 2022, Honda sera contraint de fermer les portes de son usine située dans la ville de Samaya, au Japon. C’est le PDG du groupe, Takahiro Hachigo, qui l’a annoncé plus tôt dans la semaine.

Lire aussi:

Les prévisions de Honda étaient erronées, le constructeur a vendu moins de véhicule que prévu sur le sol japonais. En conséquence, la production doit ralentir pour passer de 1,06 million à 810'000 véhicules produits annuellement au Japon.

Takahiro Hachigo déclare : "Les ventes sur notre marché intérieur n'ont pas autant progressé que nous l'avions anticipé et il est devenu difficile de développer les exportations". Le directeur du groupe poursuit : "Désormais, les constructeurs automobiles doivent être en mesure de s'adapter rapidement aux nouvelles technologies et il est devenu crucial pour Honda de constituer au Japon un réseau de production à même de guider les autres usines du groupe dans le monde".

2017 - Honda Civic 1,8l Sport

Le constructeur Honda souhaite désormais se tourner vers l’avenir et prépare de nouveaux modèles électriques. D’ici 2030, Honda estime que les deux tiers de ses ventes concerneront des véhicules électriques. Il est donc important pour le constructeur d’anticiper cette mutation et de sacrifier l’usine de Samaya.

Nous ne sommes pour le moment qu’au début des véhicules électriques, les constructeurs tentent tous de se tailler la part du lion, mais tout reste à faire !

Concernant les salariés de l’usine de Samaya, Honda n’a pour le moment annoncé aucun licenciement. Une bonne partie des salariés serait placée dans l’usine de Yorii.

Lire aussi: