Après les véhicules diesel, les voitures à essence sont dans le collimateur de la marie de Paris.

La mairie de Paris poursuit son combat contre les véhicules thermiques pour diminuer la pollution de l'air. Après avoir annoncé l’interdiction des voitures diesel à partir de 2024, la mairie entend bien interdire les véhicules à essence, à horizon 2030.

Lire aussi:

France Info rapporte que le comité de pilotage du plan climat a découvert cette mesure le mercredi 11 octobre, lors d’une réunion rassemblant 70 représentants de différents groupes politiques.

Il faut dire que la ville de Paris s’est engagée à être neutre en carbone et de faire 100 % d’énergies renouvelables d’ici 2050. Cet engagement a été pris lors de la COP 21 avec la complicité de la ville de Berlin (Allemagne) et de Copenhague (Autriche).

Pour la mairie, les Parisiens auront d’autres alternatives et utiliseront les transports en commun (verts) ainsi que les véhicules électriques. Les véhicules autonomes (et électriques) seront également de la partie, ils seront dans un premier temps en autopartage.

 

Même si cette annonce paraît surréaliste, les responsables de la mairie de Paris indiquent que cette mesure ne sera pas très difficile à mettre en place. Ils précisent que 60 % des Parisiens n’ont pas de voitures, ainsi, seuls 40 % des Parisiens seront touchés par l’interdiction du diesel et de l’essence.

Cette annonce va une nouvelle fois faire grincer des dents, mais il est à rappeler que la pollution de l’air est la troisième cause de mortalité en France selon Santé Publique France. Les voitures thermiques n’étant cependant pas les seules responsables de la pollution ambiante !

Enfin, il est à noter que cette mesure n’a pas encore validé définitivement. C’est un projet qui sera débattu le 20 novembre prochain.

Lire aussi:

Source: France Info