Une Corsa électrique est notamment au programme.

Beaucoup attendaient impatiemment le nouveau plan stratégique d'Opel/Vauxhall, qui vient de rejoindre la famille PSA. Le suspense a pris fin ce jeudi 9 novembre 2017, suite à l'intervention de Michael Lohscheller, le PDG de la marque, à Rüsselsheim.

De vraies Opel "PSA"

Baptisé PACE!, le plan doit permettre au constructeur de redevenir rentable à compter de 2020. Pour ce faire, Opel/Vauxhall piochera dans la banque d'organes de son nouveau groupe. En d'autres termes, les sacro-saintes synergies sont amenées à se développer considérablement.

2017 Opel Crossland X
2018 Opel Grandland X

"Opel/Vauxhall adoptera les architectures efficientes et flexibles du Groupe PSA plus rapidement qu’initialement prévu. En 2024, tous les modèles de véhicules particuliers Opel/Vauxhall reposeront sur des architectures communes au Groupe PSA". Le Combo en 2018 et la Corsa en 2019 seront les deux premiers modèles de la marque à reprendre des soubassements du groupe français. Un SUV basé sur la plateforme CMP2 est annoncé pour 2019, une nouveauté positionnée sur le segment D arrivera ultérieurement. Globalement, Opel va se simplifier la vie en réduisant le nombre de plateformes utilisées (de 9 à 2) et celui des chaînes de traction (de 10 à 4).

Lire aussi :

Une Corsa électrique

Point fondamental, Opel a confirmé son souhait de se concentrer sur les voitures vertes. L'offre électrique et plug-in hybride va donc se développer, avec notamment le Grandland X (que nous connaissions déjà) et surtout une future Corsa 100% électrique ! D'ici 2024, tous les modèles auront une déclinaison électrifiée.

Opel promet un lancement majeur par an ainsi que neuf nouvelles carrosseries d'ici 2020. La firme annonce également qu'elle partira à la conquête de 20 nouveaux marchés, sans donner de région précise pour le moment. Elle lancera enfin deux nouveaux utilitaires légers avant 2020.

Opel Crossland X production

Quid des salariés ?

Pour ce qui est du volet social, le constructeur au Blitz se veut rassurant. "Ce plan est conçu avec l’intention de maintenir toutes les usines et d’éviter les départs contraints en Europe", annonce l'Allemand. Dans le même temps, les notions "d'optimisation des dépenses" et de "compétitivité" reviennent avec insistance. Le but est d'abaisser le point mort financier d'Opel/Vauxhall à 800'000 véhicules. D'ici 2020, les coûts devront être réduits de 700 euros par voiture.

Enfin, le centre R&D de Rüsselsheim sera au service de l'ensemble du groupe PSA. Il développera notamment la technologie de la pile à combustible et la conduite automatisée.

Lire aussi :