Le groupe veut profiter au maximum des capacités des deux usines de l'Est de la France.

PSA l'a annoncé dans un communiqué de presse, "les directions des sites de Sochaux et Mulhouse ont annoncé aujourd’hui, à l’occasion d’un Comité d’Etablissement sur chacun des sites, l’attribution de nouveaux véhicules à l’horizon 2020/2021". Peu d'informations ont circulé sur ces futures productions, même si le Groupe français assure que ces productions vont renforcer l'activité des deux usines, situées à 70 km de distance, pour les dix prochaines années.

Lire aussi:

Les deux usines profitent d'ailleurs actuellement d'un plan de rénovation qui devrait prendre fin en 2020 pour Mulhouse, et en 2022 pour Sochaux, qui devrait recevoir par là même, une nouvelle ligne d'emboutissage. Ces deux usines produiront l'ensemble de leurs voitures avec la plateforme du groupe EMP2. Pour PSA, ces sites " bénéficieront ainsi d’un niveau d’activité soutenu grâce à l’attribution pour chacun d’eux de véhicules à forte diffusion et complémentaires de ceux produits actuellement, permettant d’utiliser pleinement leur capacité de production".

DS 7 Crossback 2017

Il s'agira très probablement de véhicules des marques Peugeot, Citroën et DS. Néanmoins, plusieurs rumeurs, notamment outre-Rhin, circulent quant à la délocalisation de la production de certaines Opel et Vauxhall. PSA n'a pour l'instant pas apporté plus de précisions sur ce sujet, mais Opel et Vauxhall assurent que les productions actuelles vont se poursuivre au moins jusqu'en 2020.

La suite se veut plus trouble. La réduction des coûts de développement est cruciale pour le Groupe PSA si le constructeur automobile veut être le plus compétitif possible dans ces temps difficiles ai sein de l'industrie automobile européenne.