Découvrez le duel en vidéo !

En s'imposant d'entrée de jeu à Melbourne en mars dernier, Sebastian Vettel s'est posé en opposant numéro un à Mercedes et à Lewis Hamilton. Aux commandes du championnat dès ce succès inaugural en Australie, le pilote Ferrari a imprimé une cadence élevée avant de voir revenir le Britannique sur ses talons. L'écart maximal en sa faveur aura été de 25 points, au soir du Grand Prix de Monaco.

Passée la trêve estivale, survenue après la victoire de Vettel à Budapest, la deuxième partie de saison a laissé place à l'inexorable ascension de Hamilton vers sa quatrième couronne mondiale. Le cauchemar asiatique de Ferrari aura été fatal, avec un retard se portant jusqu'à 66 points après le GP des États-Unis.

Source: Motorsport.com