Ces deux-là ne se quittent plus.

La communication, c'est un peu le nerf de la guerre sur le marché du premium. DS l'a bien compris et soigne particulièrement celle de son nouveau SUV, le DS 7 Crossback. 

La jeune marque du groupe PSA avait réussi un joli coup en associant l'image de son modèle à celle d'Emmanuel Macron. En effet, c'est à bord d'un DS 7 Crossback un peu spécial que le président fraîchement élu avait descendu l'avenue des Champs-Élysées lors de son intronisation.

 

Retrouvez notre essai:

Quelques mois plus tard, on retrouve les mêmes protagonistes, mais dans des contrées plus lointaines. Le président Emmanuel Macron a cette fois croisé la route du DS 7 Crossback en Chine, lors de sa visite officielle. "Mercredi 10 Janvier 2018 matin, les équipes de DS Automobiles en Chine, représentées ici par Olivier Mornet Directeur, Général de Changan PSA Automobiles Co., Ltd (CAPSA), étaient fières de présenter une nouvelle fois la dernière création de la Marque au Président de la République Française", annonce fièrement le constructeur, qui n'a pas oublié d'immortaliser ce moment. 

DS 7 Crossback, SUV, Premium
DS 7 Crossback, SUV, Premium

Lire aussi :

Le DS 7 Crossback sera lancé sur le marché chinois en avril, à l'occasion du salon de Pékin. Il n'aura pas la tâche facile dans un pays où les constructeurs français ont bien du mal à s'imposer.

Les commandes sont déjà ouvertes dans l'Hexagone. Un DS 7 Crossback de base coûte 31'200 euros tandis qu'un modèle toutes options avec le plus gros moteur dépasse les 60'000 euros. Plus tard, la gamme s'élargira vers le haut avec l'arrivée d'une déclinaison hybride.

Vous aimerez aussi :

 

Galerie: DS 7 Crossback présidentiel