C'est l'été prochain que débarquera la nouvelle version du célèbre Sprinter.

Mercedes-Benz a dévoilé les détails de la troisième génération du Sprinter, qui arrivera durant l'été. Les nouveautés technologiques sont au rendez-vous et feront rapidement oublier les anciennes versions.

Clairement, Mercedes conserve ici tout ce qui a fait le succès du Sprinter auparavant, mais en y ajoutant quelques touches de modernité bien senties. Côté style, on notera l'apparition de phares plus fins à l'avant et d'un capot agrandi et beaucoup plus plat que sur les précédentes versions. Mais, extérieurement, il n'y guère plus de différences notoires entre la seconde et la troisième génération du VUL.

Une traction avant inédite

Sous le capot, en revanche, la surprise se situe du côté des transmissions : propulsion et 4x4 sont toujours bien présentes mais Mercedes introduit également une nouvelle traction avant qui a pour avantage remarquable de faire baisser le prix de départ, annoncé à 19 990 euros en Allemagne.

Coté moteur, le Renault Master n'est pas au rendez-vous (comme sur le Vito), Mercedes lui préférant son OM 651 quatre-cylindres de 2,1 litres développant 114, 143 ou 163 chevaux, pour le camping car en traction avant. Cette traction avant inédite sera accompagnée d'une boite manuelle à six rapports ou, autre nouveauté, d'une boite automatique à neufs rapports.

2019 Mercedes Sprinter
2019 Mercedes Sprinter

Pour le constructeur allemand, l'intérêt de cette traction avant se situe surtout dans la porte que cela ouvre vers de nouveaux marchés, comme le camping-car ou la version carrossée spéciale. Elle sera disponible tant en fourgon qu'en châssis cabine simple.

Enfin, la traction provoque l'apparition de nouveaux empattements : 3259 et 3924 mm, contre les classiques 3665 et 4325 mm pour la version propulsion. À noter que cette dernière proposera une version V6 3 litres de 190 chevaux.

Un véhicule désormais connecté

Côté intérieur, la moyenne gamme du Sprinter, qui concernera sans doute la majorité des ventes, évolue bien et présentera un volant multifonctionnel, un système audio avec télécommande, ainsi que des prises USB et 12 V.

La version haute gamme se rapproche elle de l'esthétique des voitures de la firme à l'étoile, avec notamment un large écran multimédia placé au sommet de la colonne du centre. Désormais, le Sprinter peut également disposer d'un démarrage mains libres, d'un système de caméras 360 degrés, d'un éclairage LED dans la partie chargement, d'un contrôle automatique face aux rafales de vent ou encore du Park Assist.

Vous l'aurez compris, les évolutions sont notables et font du VUL allemand un véhicule connecté pouvant aussi être doté d'un système de navigation intelligent ou d'un radar auto-adaptatif.

Sachez enfin que Mercedes-Benz devrait lancer l'eSprinter dès l'an prochain, soit la version 100% électrique du modèle actuellement en développement.

2019 Mercedes Sprinter
 

Galerie: 2019 Mercedes Sprinter