Max Verstappen peut parfois exercer une certain pression sur Daniel Ricciardo.

L'Australien a battu le Néerlandais au classement pilotes lors de leurs deux saisons ensemble, mais ce dernier a été supérieur en qualifications sur l'intégralité de l'exercice 2017.

Et Ricciardo reconnaît que la pression exercée par son équipier le pousse de temps en temps à aller au-delà des limites de sa monoplace. "Je dirais que ça m'a poussé plus que tout", a-t-il déclaré à Motorsport.com. "Parfois, comme à Budapest, il y a eu quelques courses où j'ai surpiloté."

"Je sentais qu'il y avait ce qu'il fallait et j'ai essayé d'en tirer trop. Mais c'est de ma faute. Je devrais savoir quelle est la limite et ce que je dois faire pour réaliser le tour. Parfois, j'ai essayé un peu trop fort."

Formule 1, Red Bull

Quant à Verstappen, il pense avoir l'avantage. "Jusqu'ici, j'ai toujours été capable de battre mon équipier", a affirmé le numéro 33 à Motorsport.com. "Ça ne se voit peut-être pas au classement, mais en général je suis toujours devant."

Quand on lui demande si son alliance avec Ricciardo l'a aidé a progresser, le Batave pointe plutôt sa plus grande expérience de la F1. "Je me suis toujours concentré sur moi et sur ma progression. Je n'ai jamais vraiment regardé d'autres pilotes parce que, bien sûr, on peut regarder ce qu'ils font, mais au final vous êtes toujours une personne différente, donc il faut toujours se concentrer sur soi et sur ce que l'on peut faire de mieux."

"Je produis juste les meilleurs tours que je peux. Et s'il s'avère que c'est plus rapide que lui, alors c'est bien, évidemment. Personnellement, je pense que c'est parce que j'ai gagné plus d'expérience qu'il a été plus difficile pour lui de se rapprocher de moi."

"Il a beaucoup d'expérience en Formule 1 et il est déjà un peu installé", ajoute Verstappen sur Ricciardo. "En course en général aussi, en raison de toutes les choses qu'il a faites avant d'arriver en Formule 1 [Formule Ford, Formule BMW, Formule Renault 2.0, F3 et Formule Renault 3.5, ndlr]."

"Donc au début, c'était un peu difficile parce qu'il avait déjà beaucoup d'expérience. Mais en termes de vitesse, nous avons toujours été proches l'un de l'autre, surtout lors des courses. Et, en fait, les choses se sont juste améliorées par rapport à lui."

Lire aussi :

Ricciardo d'expliquer que faire équipe avec Verstappen était "une chose globalement positive" et avait aidé les deux à "explorer plus encore [leurs] limites" par rapport à une situation où un pilote battrait l'autre "facilement chaque week-end".

L'exemple de Nico Hülkenberg face à Jolyon Palmer puis Carlos Sainz chez Renault Sport F1 est même cité par le pilote au numéro 3 : "Dans la situation de Hülkenberg, avec Carlos, il est intéressant [de voir] comment il s'adapte. Je suis sûr que ça va pousser Nico. Nico pouvait estimer qu'il pilotait à son meilleur niveau, mais je pense que désormais, il va trouver un peu plus [de performance]."

Source: Motorsport.com

Galerie: Formule 1 - Red Bull