C'est une prime d'intéressement de 2400 euros, au minimum, qui sera versée aux salariés.

Il y a encore quelques années de cela, le Groupe PSA était au bord de la banqueroute. En 2014, quand Carlos Tavares, le numéro deux du Groupe Renault, passe numéro un du Groupe PSA, il engage plusieurs changements drastiques articulés autour du plan "Back in the Race". L'objectif est simple : faire redevenir le Groupe PSA rentable. Si ce plan fût soldé par un succès avec, qui plus est, quelques mois d'avance, le nouveau plan stratégique "Push to Pass", qui vise au déploiement de son plan de croissance organique rentable, commence à porter ses fruits.

Lire aussi :

En effet, le Groupe PSA vient de dévoiler un bénéfice net record pour l'année 2017. De ce fait, la prime d'intéressement sera en adéquation avec ce record puisque, ce matin, au micro de nos confrères de chez RTL, Carlos Tavares a annoncé : "Au titre de l'intéressement 2017, le montant qui va être distribué à nos collaborateurs en valeur moyenne sera de 2600 euros, avec une valeur plancher à 2400". Il s'agit d'une augmentation assez significative par rapport aux deux années précédentes puisque le Groupe PSA avait versé, l'année dernière, une prime d'intéressement de 2000 euros minimum et de 1650 euros minimum il y a deux ans.

Lire aussi :

Carlos Tavares en profite également pour faire l'éloge de ses collaborateurs qui, selon ses propos, font preuve d'une "rare excellence". Le dirigeant a également annoncé que depuis quatre ans, le montant de leurs rémunérations variables avait été multiplié par quatre. Mieux encore, toujours selon ses propos, de 2006 à 2016, un milliard d'euros a été redistribué aux salariés du groupe, soit autant que les dividendes reversés aux actionnaires "à très peu de choses près". Le Groupe PSA a annoncé un bénéfice net de 1,9 milliard d'euros pour 2017, soit une hausse de 11,5% par rapport à l'année dernière, malgré le rachat d'Opel l'été dernier qui a effectivement pesé sur la rentabilité du groupe. Pour rappel, Opel continue de perdre de l'argent avec une perte de 179 millions d'euros l'année passée. Carlos Tavares se veut tout de même confiant et assure que la situation devrait vite s'inverser.

Source : RTL