Des postes pour une durée de quatre jours à deux mois sont à la clé.

Cette saison de Formule 1 marquera le grand retour de la plus prestigieuse des compétitions automobiles dans l'Hexagone. Pour l'occasion, ce n'est plus le circuit de Nevers Magny-Cours qui accueillera l'épreuve française mais le circuit du Castellet. Outre la bonne nouvelle du retour de la Formule 1 en France, c'est aussi positif pour l'économie locale puisque ce n'est pas moins de 1500 postes qui seront à pourvoir autour de l'épreuve.

Lire aussi :

Un forum de l’emploi est organisé le samedi 14 avril 2018 de 9 heures à 16 heures au circuit Paul Ricard. Il y aura en tout et pour tout plus de 130 métiers à pourvoir avec des contrats pouvant aller de quatre jours à deux mois. Chaque candidat pourra se présenter au sein des quinze filières professionnelles présentes lors du Grand Prix. Les entretiens dureront en tout et pour tout trois minutes. Chaque personne pourra obtenir quinze entretiens en une seule journée.

"Le Grand Prix de France de Formule 1 du Castellet n’est pas un entre-soi ! C’est pour cette raison que nous avons décidé, avec toutes les collectivités locales, membres du groupement d’intérêt public, d’organiser un forum de l’emploi le samedi 14 avril 2018 au circuit Paul Ricard avec plus de 1500 postes à pourvoir", a annoncé Christian Estrosi, le maire de Nice et ancien président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (2015-2017).

Lire aussi :

Pour vous donner un petit ordre d'idée des postes recherchés, le circuit prévoit l'embauche d'environ 500 agents de sécurité, 250 placiers en tribunes et pour les parkings, et une centaine de postes d’hôtes et hôtesses. Les instances du circuit recherche également des postes de responsables, de commissaires de piste, de concierges ou encore de techniciens vidéos et photographes.

Source : Nice-Matin