Un profil de chauffard qui sort de l'ordinaire !

C'est à un chauffard très particulier que les gendarmes du Lot-et-Garonne ont eu affaire mardi soir. Alertés pour un véhicule roulant à toute allure sans respecter la signalisation ni les règles simples de sécurité, les forces de l'ordre ont eu la surprise de découvrir, au volant de la Renault Twingo mise en cause, une femme de 86 ans.

Lire aussi :

Vers 20h30, les gendarmes ont repéré une voiture au comportement étrange, ne respectant aucune signalisation d'arrêt, que ce soient des feux tricolores ou des panneaux stop, et ont surtout remarqué une vitesse totalement démesurée. L'automobiliste, visiblement peu au fait du code de la route, ou des sensations de sa propre vitesse, a en effet traversé agglomération et intersections de campagne de la même manière.

Plusieurs radars ont été déclenchés sur son passage, certains affichant une vitesse montant jusqu'à 160 km/h. Lorsque les militaires ont finalement arrêté la contrevenante, ils ont eu la surprise de trouver une personne âgée, qui rentrait chez elle, en Dordogne, dans la commune d'Eymet. Son permis lui a immédiatement été retiré et les gendarmes ont fait une demande d'examen médical à la préfecture.

Vous aimerez aussi :

Cela relance évidemment le débat sur le rôle des médecins dans la sécurité routière, alors qu'eux-mêmes expliquent qu'ils aimeraient y avoir une action plus centrale. Bien que difficile à soulever, la question d'une forme de permis temporaire pour les personnes âgées où sujettes à des problèmes pouvant causer une absence de réflexes au volant, est souvent remise sur le tapis, et un tel exemple ne fera que renforcer cette question posée.