Elle a été mise au point par l'association Earth Wake, qui ne compte pas s'arrêter en si bon chemin.

Fondée par le comédien Samuel Le Bihan, l'association Earth Wake vient de présenter à Antibes une machine capable de transformer le plastique en carburant. Sur le papier, le principe de cette innovation est d'une grande simplicité : le plastique est d'abord broyé, puis chauffé à haute température et enfin distillé. Ce processus, qui nécessite de l'eau pour le refroidissement et de l'énergie électrique, aboutit à la création d'un carburant de type Diesel, utilisable sur un moteur de bateau ou de voiture, ou sur un groupe électrogène.

 

Baptisé Chrysalis, le prototype présenté par Earth Wake peut traiter un kilo de plastique par heure, et ainsi fournir 500 à 600 grammes du précieux liquide dans ce même laps de temps. L'association espère maintenant réaliser d'importants progrès dans les trois à six prochains mois : elle veut élaborer une machine plus grande, comparable à un demi-container en fait de dimensions, et donc plus performante. Concrètement, elle pourrait traiter environ 70 kilos de déchets plastiques par heure. Samuel Le Bihan estime son prix à 50'000 euros, somme certes coquette mais qui serait amortie en un an.

L'association Earth Wake a fait de la lutte contre la pollution des océans par les déchets plastiques son cheval de bataille. Par ses divers projets, elle espère recycler 15'000 tonnes de plastique et créer 4000 emplois dans trois pays de l'Afrique de l'Ouest d'ici 2020.

Source : AFP via Le Point

Lire aussi