Le durcissement des sanctions est officialisé.

Voilà qui devrait faire réfléchir nombre d'automobilistes : refuser la priorité à un piéton est désormais sanctionné de 6 points de moins sur le permis de conduire. Un demi permis !

Lire aussi

C'est ce mardi 18 septembre 2018 que le décret n°2018-975 a été publié dans le Journal Officiel, entérinant plusieurs mesures décidées lors du dernier Conseil interministériel de sécurité routière, le fameux CISR qui avait fait énormément parler de lui pour l'arrivée des 80 km/h. Parmi elles donc, une sanction plus forte contre le refus de priorité à un piéton. 6 points de retrait, contre 4 auparavant. Et voici ce que dit exactement l'article R.415.11 : "Tout conducteur est tenu de céder le passage au piéton s'engageant régulièrement dans la traversée d'une chaussée ou manifestant clairement l'intention de le faire".

De plus, la constatation du refus de priorité de passage aux piétons pourra être réalisée par vidéo-verbalisation. Une manière pour la Sécurité Routière de tenter de réduire la mortalité des piétons, qui s'élève en France en 2017 à 519 personnes. On dénombre également 11'070 blessés.

Vous aimerez aussi

Autre mesure qui vient d'être officialisée, elle concerne la lutte contre l'alcoolémie au volant, avec l'extension de l'usage de l'éthylotest anti-démarrage (EAD). À partir du 1er janvier 2019, un conducteur contrôlé à 0,8 g/l d'alcoolémie ou plus, tout en restant inférieur à 1,8 g/l, pourra être obligé de conduire un véhicule équipé de l'un de ces dispositifs pour lesquels il faut souffler pour pouvoir démarrer sa voiture. À noter que si cela pourra aller jusqu'à 6 mois, le tribunal pourra prolonger cette mesure jusqu'à 5 ans.