Elles ne pourront plus circuler sur les trottoirs, et les conducteurs pourraient avoir à souffler dans le ballon.

Les trottinettes électriques envahissent nos trottoirs. En Espagne, à Barcelone, une dame de 92 ans a trouvé la mort à cause d'une trottinette électrique qui l'a heurtée à plus de 30 km/h. Selon les rapports de l'enquête, au moment des faits, deux personnes étaient sur la trottinette. De plus, le conducteur était sur son téléphone et n'a pas vu la vieille dame sur la promenade piétonne de Llobregat au moment de la collision. Ainsi, à cause du danger que cela représente pour les piétons, que ce soit en Espagne ou en France, les gouvernements prévoient de réformer l'utilisation de la trottinette électrique.

En Espagne, la Direction de la sécurité routière propose d'interdire l'utilisation des trottinettes électriques sur les trottoirs. De plus, leur vitesse sur la route sera strictement limitée à 25 km/h. Mais ce n'est pas tout, puisque les responsables projettent de soumettre les conducteurs d'une trottinette électrique à des alcootests et à des contrôles de drogues. Autrement dit, la personne qui utilisera sa trottinette électrique lors de ses déplacements, pourra se faire contrôler par les forces de l'ordre de la même manière qu'un automobiliste lambda.

En France, le gouvernement ne prévoit pas encore de soumettre les conducteurs d'une trottinette électrique aux contrôles routiers. En revanche, la Ministre des transports a annoncé le projet de création d'une nouvelle catégorie de véhicules dans le code de la route afin de mieux encadrer ce nouveau mode de transport. Mais la ministre est catégorique : "Nous ne pouvons pas laisser des engins circulant à 20 ou 30 km/h mettant en risque la sécurité des piétons sur les trottoirs" rappelle Élisabeth Borne. En France, les trottinettes électriques seront donc bannies des trottoirs.