Une surprise ? Pas vraiment non...

Le temps passe et les monospaces disparaissent un à un, souvent dans l'anonymat le plus total. Aujourd'hui, ce sont donc deux modèles Ford qui sont sur la sellette : le C-Max et son dérivé sept places.

Leur disparition programmée est tout sauf une surprise, puisqu'elle a été évoquée par des hauts responsables de la marque il y a quelques mois déjà. Elle ne fait aujourd'hui quasiment plus aucun doute, Ford ayant abordé la question de façon claire dans un communiqué fraîchement publié. "Nous pouvons confirmer que nous entamons des négociations officielles avec notre comité d'entreprise en vue de mettre fin à la production de C-Max / Grand C-Max à Saarlouis", a en effet expliqué le constructeur, qui laisse entendre que cette décision aura des conséquences sur l'emploi. D'après des journalistes allemands, ce sont 1600 postes qui pourraient être supprimés, sur les près de 7000 que compte actuellement l'usine située dans la région de la Sarre.

La probable disparition du C-Max s'explique en partie par le fait que Ford ne souhaiterait pas mettre aux normes un modèle devenu impopulaire, et ce pour des raisons financières évidentes. Elle fera suite à celle du B-Max, remplacé par l'EcoSport restylé sur les chaînes de production de l'usine de Craiova (Roumanie).

Les S-Max et Galaxy sont, eux, toujours débout. Ils ont même été mis à jour récemment, ce qui suggère que Ford compte encore sur eux. Pour le moment en tout cas.

Sources : Reuters / Automotive News Europe