Dans son plan de réduction des coûts, JLR pourrait supprimer des emplois au Royaume-Uni.

Chez Jaguar Land Rover, rien ne va plus. Les deux constructeurs ont annoncé leur absence au Salon de Genève, qui se tiendra au mois de mars 2019. Aujourd'hui, le Financial Times révèle que JLR va procéder à des suppressions de postes afin de réduire ses dépenses. En effet, ces derniers temps, Jaguar Land Rover fait face à des turbulences. La demande pour les berlines et les motorisations diesel est en chute, Jaguar Land Rover perd ainsi plus de 90 millions d'euros au troisième trimestre 2018. Autocar affirme que les pertes les plus conséquentes sont en Asie, en Chine plus exactement. 

En attendant des jours meilleurs, Jaguar Land Rover doit réagir et présentera dans quelques semaines un plan de réduction des coûts censé améliorer la santé des deux marques. Une source interne a déclaré à Financial Times que ce plan prévoit le licenciement de 5000 personnes ! Ce n'est pas une très bonne nouvelle pour les salariés de la marque, mais JLR souhaite absolument éviter la catastrophe en commençant par réduire sa masse salariale. 

L'usine de Solihull au Royaume-Uni a déjà été mise à l'arrêt pendant deux semaines car la demande est faible. De plus, son usine de Castle Bromwich ne tourne plus que trois jours par semaine affirme Autocar. Ce n'est pas la joie au sein de Jaguar Land Rover, qui tente de remonter la pente par la voie de l'électrique. Après le Jaguar I-Pace, d'autres modèles électriques devraient voir le jour.

Essai Jaguar I-Pace S
Land Rover Range Rover Evoque (2019)

De plus, Land Rover vient de lancer la seconde génération de l'Evoque, qui n'est autre que le best-seller de la marque. Est-ce que JLR réussira-t-il à remonter la pente ? Nous ne pouvons pas le prédire, mais on l'espère ! Quelques années en arrière, Peugeot était dans une situation assez similaire, mais la marque au Lion s'est depuis bien rattrapée ; les ventes sont enfin au rendez-vous.

 
'
Source: Financial Times