Volkswagen n'a pas fini de payer.

En 2015, l'affaire du "dieselgate" a fait l'effet d'une bombe dans l'industrie automobile. Volkswagen était soupçonné d'avoir installé un logiciel truqueur dans ses voitures, afin qu'elles puissent détecter les phases d'homologation et diminuer en conséquence l'émission de leurs particules polluantes. Volkswagen a reconnu les faits, et a été condamné en Allemagne à payer une amende d'un milliard d'euros. 

Le "dieselgate" a coûté très cher à Volkswagen, dans l'hebdomadaire Börsen-Zeitung, Frank Witter, le directeur financier du constructeur automobile allemand a affirmé que depuis 2015, Volkswagen a dépensé près de 27 milliards d'euros dans divers litiges judiciaires, les amendes et les pénalités. Rien qu'en 2018, Volkswagen a dépensé près de 5,5 milliards d'euros, dont une partie a été dépensée pour mettre à jour les millions de véhicules truqués. 

Mais ce n'est pas terminé ! En 2019, Volkswagen estime qu'il dépensera près de 2 milliards d'euros pour amorcer la sortie du dieselgate. Le constructeur allemand ainsi que plusieurs autres marques du groupe Volkswagen ont terni leur image, mais ils cherchent à se racheter et à tourner la page en pivotant vers l'électrique. Porsche a par exemple annoncé que les moteurs diesel ne seront plus proposés au catalogue, de son côté, Volkswagen investit massivement dans l'électrique et s'apprête à lancer son véhicule bon marché 100 % électrique destiné au grand public.

 
'