Conçu pour protéger ses occupants.

Le département Special Vehicle Operations (SVO) de Jaguar Land Rover est réputé pour les modèles rares de Jaguar qu'il crée, comme la XE SV Project 8, la berline la plus rapide sur la Nordschleife. Mais le véhicule présenté ici est bien différent de ces modèles performants, puisqu'il s'agit d'un SUV et non d'une berline ou d'un coupé, et qu'il est axé sur la protection et la résistance, et non sur la puissance et la performance.

Ce Range Rover Sentinel, deuxième du nom, sort littéralement d'un film James Bond, tant il est équipé de toute la panoplie de protections et de systèmes que l'on peut envisager lorsque l'on veut amener une personnalité en danger d'un point A à un point B. Il abandonne le V6 qui équipait la première version du Sentinel pour adopter le V8 5.0 litres de la marque, qui développe ici 380 chevaux. Le 0 à 100 km/h est effectué en 10,4 secondes et la vitesse de pointe frôle les 200 km/h, mais ce n'est pas ce qui nous intéresse ici.

Galerie: 2019 Range Rover Sentinel

Ce qui nous intéresse, c'est tout ce que le véhicule embarque pour se sortir des situations difficiles. Le vitrage est blindé tandis que l'arrière du véhicule est conçu au sein d'une cellule de protection qui lui permet de résister à des impacts et attaques, afin de protéger les passagers. Le sol et le toit sont protégés contre les explosions, ce qui lui permet notamment de se prémunir de dégâts face à des armes explosives comme des grenades, des mines ou des balles antichar.

Le Range Rover Sentinel possède également un système run-flat qui lui permet de rouler jusqu'à 50 km à la vitesse de 80 km/h et surtout, il propose un système de fuite en urgence, qui permet à ses occupants de fuir par un panneau d'urgence situé dans le coffre, dans le cas où les portières soient inutilisables. Ce "Range Rover à l'aise à l'extrême", comme le décrit la marque, est fabriqué à la main en très petite série par SVO.

'