Fiat continuera toutefois de commercialiser le modèle actuel en parallèle.

Chaque salon automobile apporte son lot de révélations lâchées de façon plus ou moins officieuse par des responsables de marques, souvent au détour de conversations avec des journalistes. Celui de Genève, qui vient à peine d'ouvrir ses portes, a été l'occasion pour le patron de Fiat de donner plus d'informations sur la nouvelle 500.

Ce qu'il faut retenir des propos d'Olivier François, c'est que la prochaine génération de 500 sera uniquement proposée en version 100% électrique. Néanmoins, la marque italienne continuera de proposer en parallèle la 500 actuelle à moteur thermique, qu'elle fera d'ailleurs évoluer sur le plan technique, technologique et probablement esthétique.

La 500 électrique se positionnera sur le marché des citadines premium. "C’est un peu une Tesla urbaine, avec un style magnifique", a commenté Olivier François. Elle sera "l'exact opposé" de la Centoventi, une citadine électrique pleine de malice que Fiat a dévoilée à Genève, et qui pourrait préfigurer une future Panda électrique. 

La nouvelle 500 bénéficiera d'une nouvelle plateforme sur laquelle travaille actuellement le groupe FCA. Elle conservera les dimensions du modèle actuel et plus généralement l'esprit de celui-ci, au moins sur le plan esthétique. Elle coûtera plus cher, d'où la volonté de Fiat de maintenir la 500 thermique au catalogue. Du reste, Olivier François estime que la clientèle achetant aujourd'hui les versions moyenne et haute de la 500 (plus de la moitié des acheteurs selon lui) ne sera pas effrayée par le prix de l'électrique, notamment grâce aux aides gouvernementales.

La nouvelle Fiat 500 électrique doit être présentée lors du salon de Genève 2020. Elle devrait à un moment ou à un autre être déclinée en break Giardiniera.

'