En même temps, la production est limitée à seulement 125 unités.

À l'occasion du dernier Salon de Genève, Koenigsegg a levé le voile sur sa dernière hypercar : la Jesko. Il s'agit ni plus ni moins de la remplaçante de l'Agera et 125 exemplaires sont prévus à la commercialisation. Après pas moins de 83 acomptes versés durant le salon suisse, en marge de la présentation officielle de la voiture, le reste n'a mis que cinq petits jours avant d'être écoulé. Il s'agit bien évidemment de clients la plupart du temps, mais certains distributeurs ont aussi jeté leur dévolu sur la voiture. Il va néanmoins falloir se montrer patient, très patient même, puisque la production de la Jesko débutera en 2020, au rythme d'un exemplaire par semaine. Il faudra donc attendre un peu plus de deux ans pour que tous les exemplaires soient livrés.

Pour rappel, la Koenigsegg Jesko sera proposée en deux versions bien distinctes : une version "piste" et une version "vitesse de pointe". Pour le moment, la marque n'a encore révélé aucune spécificité concernant ces deux versions. Il s'agira sans doute de quelques modifications aérodynamiques. Quoi qu'il en soit, la Jesko sera animée par un moteur V8 5,0 litres bi-turbo développant la bagatelle de 1600 chevaux et 1500 Nm de couple. Le moteur est installé en position centrale et envoie sa puissance aux seules roues arrière grâce à une boîte de vitesses automatique à neuf rapports. Il s'agit d'une boîte absolument inédite puisqu'elle ne dispose pas de synchros mais de sept embrayages, permettant ainsi de sauter un certain nombre de rapports pour directement enclencher le plus adapté. Concernant les performances et les prix, la firme suédoise n'a encore rien révélé.

'

Galerie: Koenigsegg Jesko