Elle fut aussi pilotée par Steve McQueen à Sebring !

Certains films sont restés mythiques grâce à la voiture qui était présente au centre de leur histoire, tout autant que certaines voitures sont entrées dans la légende lorsqu'elles ont pris part à un film devenu culte. On peut évidemment penser immédiatement à la DeLorean DMC-12, pièce maîtresse de la saga Retour vers le Futur, devenue une véritable star de l'industrie automobile, mais aussi du cinéma après avoir été le vecteur temporel de Marty McFly et Emmett Brown dans les trois films.

On pense aussi à Bullitt, le célèbre film avec Steve McQueen, où le célèbre acteur prenait le volant d'une Ford Mustang fastback, qui a depuis donné lieu à la création d'une Ford Mustang Bullitt, reprenant la couleur et certains détails esthétiques de la pony car. Et c'est ce même Steve McQueen qui a mis en lumière la marque Porsche, lors du tournage du film Le Mans. Et pourtant, une des voitures restées dans l'ombre durant la mise en place du film a retrouvé récemment une nouvelle jeunesse.

Porsche 908 camera car
Porsche 908 camera car

Il s'agit d'une Porsche 908, châssis 022, qui était chargée de filmer la Porsche 917 au volant de laquelle McQueen avait la vedette. Mais avant d'être une camera car, cette voiture a été une véritable voiture de sport. Elle fut pilotée par l'acteur lui-même et Peter Revson lors de l'édition 1970 des 12 Heures de Sebring, où elle termina à la deuxième place. De quoi mettre assez en confiance l'acteur pour participer aux 24 Heures du Mans 1970 au volant d'une Porsche 917 engagée par John Wyer Automotive Engineering, pendant que la 908 était engagée par son entreprise, Solar Productions, dans le but de filmer des séquences en piste.

Jo Siffert, doublure de luxe de McQueen

Malheureusement pour McQueen, ses assurances ne voyaient pas cela d'un bon oeil et il lui fut impossible de participer au double tour d'horloge de la Sarthe. Il fut contraint de ne participer qu'à des séquences de tournage dans le paddock du Mans, pendant que son ami et illustre pilote, Jo Siffert, allait prendre le volant de la Porsche 917 aux couleurs de Gulf.

De son côté, Solar Productions avait donc engagé la Porsche 908, confiée à Herbert Linge et Jonathan Williams. Linge explique d'ailleurs les contraintes subies par la voiture : "Les pièces supplémentaires, qui étaient intégrées de manière très habile, ajoutaient 40 kilos à la voiture. Cela n'affectait presque pas l'équilibre et la vitesse, il y a eu beaucoup de bêtises écrites à ce sujet."

Porsche 908 camera car
Porsche 908 camera car

Malgré ce handicap et la priorité donnée à la captation d'images pour le film qui devait sortir l'année suivante, la Porsche 908 de l'Allemand et du Britannique franchit la ligne d'arrivée en neuvième position. Elle fut toutefois disqualifiée, et seules les sept premières voitures (sur 51 engagées !) furent classées. Mais avec la neuvième place dans les tablettes de l'épreuve et toutes les images nécessaires pour le film, cet engagement fut une réussite.

Avant d'être un film de légende, Le Mans fut un échec commercial. Le comportement de McQueen, obsédé par le résultat final pendant le tournage, avait déjà fragilisé l'équipe, et l'acteur fut finalement contraint de fermer Solar Productions. Mais près de 50 ans plus tard, le film fait désormais partie du patrimoine du cinéma, tout autant que de celui du sport automobile.

Quant à la Porsche 908, elle participa - aux mains de différents propriétaires - aux 24 Heures du Mans en 1971, 1972, 1973 et 1974, où sa carrière fut stoppée nette par un gros accident. Elle fut ensuite achetée par August Deutsch, un fan, l'acheta initialement comme une voiture pour pièces de rechange. D'abord restaurée par Deutsch avec des pièces non originales, elle fut ensuite retapée par Hubertus Grad Dönhoff, qui proposa son aide à Deutsch, à condition de la restaurer dans sa condition originale. La Porsche 908.02 - 022 a finalement été terminée le 5 août 2000, date à laquelle Deutsch a pris part à une course du championnat d'Europe de prototypes.