Les grosses cylindrées ont la vie dure en ce moment, mais Aston Martin compte bien faire vivre son V12 encore quelques années.

Comme vous n'êtes pas sans le savoir si vous suivez avec assiduité l'actualité automobile, les gros moteurs n'ont plus vraiment le vent en poupe. La raison ? Des normes environnementales de plus en plus strictes qui viennent gangrener le catalogue des constructeurs. Personne n'est épargné et toutes les marques doivent faire un effort, y compris les plus prestigieuses. Le V12 est le parfait exemple d'une espèce en voie de disparition. Si le V12 est encore d'actualité du côté de chez quelques constructeurs de voitures de sport, pour combien de temps encore ? Certaines marques ont déjà pris le taureau par les cornes, chez Mercedes-AMG par exemple, où le V12 va disparaître avec la fin de l'actuelle Classe S. Quant à BMW, la prochaine génération de Série 7 ne devrait pas être reconduite avec un douze cylindres.

Du côté de chez Aston Martin, le V12 5,2 litres bi-turbo devrait avoir un avenir un peu plus radieux. Interrogé à ce sujet par nos confrères britanniques de chez Top Gear, Marek Reichman, le responsable du design d'Aston Martin, s'est montré optimiste concernant le maintien du V12 au sein du catalogue : "C'est une partie de notre identité", a-t-il déclaré. Rappelons qu'actuellement, la DB11 et la DBS Superleggera sont animées par un V12. La baie moteur de la nouvelle Vantage est elle aussi compatible avec un V12, même si la voiture n'est proposée qu'avec un V8 pour le moment. Aston Martin compte également sur un autre V12, un 6,5 litres atmosphérique qui viendra prendre place sous sa future hypercar hybride : la Valkyrie. 

"Cela devient de plus en plus difficile de respecter les émissions environnementales imposées. Je pense que nous avons la capacité de continuer à proposer des moteurs V12. Nous devons juste être attentifs aux règles d'homologation et d'émissions qui arriveront à l'avenir. Une partie de l'habileté d'un ingénieur est de comprendre la législation potentielle qui arrive", a précisé Marek Reichman. Reste à savoir comment sera utilisé le V12 à l'avenir. Dans tous les cas, comme Ferrari ou Lamborghini, celui-ci devrait être indexé à un moteur électrique.

Découvrez notre essai de l'Aston Martin DB11 et son moteur V12

'

Galerie: Essai Aston Martin Vantage (2019)