Les 12 points en deux ans, voire en 18 mois, c'est maintenant possible.

Grâce à la formation complémentaire "postpermis", les jeunes conducteurs vont pouvoir obtenir plus rapidement les 12 points sur leur permis. Annoncé l'année dernière, ce nouveau dispositif vient officiellement d'être lancé le 11 mai 2019, non sans retard par rapport à la date du 1er janvier initialement prévue.

Comme l'explique la Sécurité Routière, il "vise à renforcer les compétences acquises par les conducteurs novices entre le 6e mois et le 12e après l’obtention du permis de conduire", période durant laquelle un pic d’accidentalité est constaté chez les jeunes. "L’objectif de la formation postpermis est de susciter chez les conducteurs novices un processus de réflexion sur leurs comportements au volant et leur perception des risques au moment où ils acquièrent davantage d’assurance", ajoute l'organisme.

La formation complémentaire "postpermis" est proposée dans des écoles de conduite labellisées "École conduite qualité", que l'on peut identifier à leur macaron jaune sur la devanture. Au-delà du fait qu'elle forme mieux aux dangers de la route, elle permet donc aux jeunes conducteurs de faire le plein de points plus rapidement qu'à l'accoutumée : les 12 points sont obtenus en deux ans au lieu de trois pour les formations traditionnelles, et en 18 mois au lieu de deux ans pour ceux ayant bénéficié de la conduite accompagnée.

Qui peut en profiter au juste ? Tous ceux qui ont un permis A1, A2, B1 ou B vieux d'au moins six mois mais de moins d'un an. Tous, sauf ceux qui ont commis une infraction ayant entraîné un retrait de points sur leur permis de conduire. La formation dure sept heures et ne s'étale que sur une journée. Chaque session rassemble de six à douze élèves.