Les deux constructeurs pourraient approfondir leur collaboration.

Soucieux comme beaucoup d'autres constructeurs de faire des économies, BMW et Jaguar Land Rover ont décidé d'unir leurs forces dans le domaine du véhicule électrique. Ce premier accord, officialisé le mois dernier, pourrait être suivi d'un nouveau rapprochement entre les deux constructeurs, qui n'aurait cette fois rien à voir avec le véhicule électrique.

D'après le média britannique Autocar, Jaguar Land Rover pourraient à l'avenir utiliser des mécaniques thermiques BMW. Essence et diesel, certaines électrifiées, d'autres pas. Tout le monde pourrait y trouver son compte sur le plan financier : Jaguar réduirait de fait ses dépenses en développement, tandis que BMW générerait des revenus supplémentaires en faisant plus de volumes. L'opération semble donc intéressante sur le papier, surtout à l'heure où le durcissement des normes alourdit considérablement les coûts de développement des moteurs à combustion.

Si elle ne se risque pas à donner le détail des moteurs concernés, la source à l'origine de l'information croit savoir que BMW fournira des quatre et six cylindres en ligne. De précédentes rumeurs évoquaient un intérêt de Jaguar pour le V8 4,4 litres biturbo que BMW propose sur de nombreux modèles M. Le constructeur anglais voudrait installer cette mécanique sous le capot de la future F-Type.

Cet éventuel rapprochement n'a pas été conformé par les constructeurs concernés. La prudence reste donc de mise à ce stade.

Reconnu pour ses talents de motoriste, BMW ne serait certainement pas un mauvais choix pour Jaguar. Le constructeur allemand ne semble pas contre de l'idée de les partager ses moteurs, comme l'illustre le récent exemple de la Toyota Supra.

Source : Autocar

'