Il n'aurait pas de toit, et sa production serait limitée.

McLaren travaille dans le plus grand des secrets pour le développement d'un nouveau modèle. Selon nos confrères d'Autocar, le constructeur britannique est en train de mettre au point un speedster sans toit, qui contrairement à la McLaren Senna, sera purement axé sur le plaisir de conduire (la McLaren Senna est conçue pour la performance sur route comme sur circuit). Cette voiture ne porte pas encore de nom, et elle ira concurrencer les ravissantes Ferrari Monza SP1 et SP2.

Galerie: Ferrari Monza SP1 et SP2 au Mondial de Paris 2018

Selon la même source, cette voiture aura des lignes fluides et élégantes, contrairement à la Senna qui affiche un design très tranchant. L'intérieur sera à l'image de la carrosserie, avec un style soigné et des portes papillon. Cette supercar n'aura pas de toit, et c'est d'ailleurs l'une des caractéristiques majeures de ce modèle. Le conducteur pourra ainsi profiter des sensations de conduite cheveux au vent !

Pour mouvoir sa machine à plaisir, McLaren lui greffera le moteur V8 4,0 litres biturbo que l'on ne présente plus. Il motorise plusieurs modèles McLaren, et contrairement à la Speedtail, il ne sera pas associé à une motorisation électrique. Sa puissance est inconnue, mais Autocar croit savoir que ce bloc développera moins de chevaux que dans la McLaren Senna (800 ch). Ce moteur sera associé à une boîte automatique à double embrayage qui transmettra le couple aux roues arrière.

Le constructeur utilisera massivement de la fibre de carbone pour contenir le poids de la voiture tout en augmentant sa résistance. De plus, comme elle n'aura pas de toit, son poids sera inférieur à celui de la Senna, qui n'affiche pourtant que 1198 kg à vide.

Bien sûr, la production du speedster de McLaren sera limitée. Moins de 500 exemplaires seraient assemblés à un prix unitaire de plus d'un million d'euros. Quant à sa présentation, elle n'est pas prévue pour tout de suite.

'