Les clients n'achètent pas de voitures plus imposantes.

Le fait que les pick-ups et SUV portent littéralement à bout de bras le marché de l'automobile aux États-Unis a mené Ford et General Motors a faire le pari d'abandonner le secteur des petites voitures, c'est-à-dire précisément celui des berlines compactes. Les deux groupes ont respectivement décidé d'abandonner la Focus et la Chevrolet Cruze outre-Atlantique, et le premier cité prévoit aussi d'abandonner la Fusion, sœur américaine de la Mondeo, au profit de véhicules plus importants.

Le pari était évidemment de rediriger la clientèle vers les modèles les plus imposants, qui sont aussi parmi les trois best-sellers américains, à savoir le F-150 pour Ford et le Chevrolet Silverado pour GM. Seulement, faire reposer l'espoir de ce changement de segment sur la loyauté des clients n'a pas payé, à une époque où les tarifs de l'automobile se montrent de plus en plus prohibitifs pour les ménages modestes, et ce malgré le fait que la voiture soit un véritable vecteur de statut social au pays de l'Oncle Sam.

Le site Edmunds.com a en effet analysé que 42 % des propriétaires de Focus et de Cruze ont décidé de rester dans le même segment. En conséquence, sachant les modèles arrêtés, 23 % des possesseurs de Cruze et 31 % des conducteurs de Focus ont décidé de revendre leur voiture pour aller à la concurrence, gardant ainsi une compacte ou une berline. L'an dernier, 40 % des propriétaires de Focus se dirigeaient vers un autre modèle de la marque, ils ne sont plus que 33 % cette année. Du côté de la Cruze, ils ne sont plus que 45 %, contre 57 % l'an dernier, à rester avec Chevrolet.

Et en conséquence, les clients se dirigent notamment vers les voitures asiatiques comme le Hyundai Kona, la Toyota Corolla, la Honda Civic ou encore la Kia Forte. La question qui se pose est de savoir si Ford et General Motors espèrent que le boom des SUV et des pick-ups durera assez longtemps pour encourager les clients à passer ensuite vers l'électrification, au centre du plan d'avenir des deux marques, ou s'il s'agit là d'une véritable erreur stratégique sur le plan commercial.