L'annonce récente est appliquée !

Il y a quelques semaines, le groupe Volkswagen a annoncé qu'il mettrait un terme à son engagement dans toutes les disciplines de sport automobile qui utilisaient encore des moteurs thermiques. La question s'était posée de savoir s'il s'agissait d'un effet d'annonce ou d'une volonté réelle et immédiate, et la réponse est venue avec une série d'annonces lancées par le géant allemand cette semaine, avec le retrait de trois programmes sportifs annoncé coup sur coup.

Le premier à être annoncé a été celui de la marque Volkswagen en WTCR, qui engageait quatre Golf GTI TCR via l'équipe Sébastien Loeb Racing. Après une campagne décevante, le programme est arrêté avec effet immédiat, tout comme celui d'Audi dans le même championnat. Engagée officiellement avec les équipes WRT et Comtoyou, la marque aux anneaux se désengage mais ses RS3 LMS TCR seront toujours disponibles à la location pour les équipes, à titre privé.

Et ce jeudi, c'est du côté de la route, et non de la piste, que Volkswagen a retiré une nouvelle bille, avec l'arrêt immédiat du programme Škoda en WRC. La marque n'était pas engagée face à Toyota ou Hyundai, mais elle concourait en WRC-2 avec un franc succès. Le programme se poursuivra en championnat de République tchèque, où elle engage l'un de ses ambassadeurs, Jan Kopecky, mais aucune Fabia R5 ne sera engagée à titre officiel à l'échelle mondiale. Par ailleurs, Audi restera engagé en DTM, le championnat allemand de tourisme.

Ce retrait massif n'est pas une surprise, surtout lorsque l'on connaît l'engagement de Volkswagen AG sur la scène électrique, puisque les marques Audi et Porsche y sont présentes. Les deux constructeurs avaient d'ailleurs été parmi les premiers à voir leur programme interrompu en endurance, à la suite du Dieselgate, mais cela s'est finalement transformé en une véritable stratégie pour le groupe. Par ailleurs, le programme de la Volkswagen ID.R se poursuit, et le prototype électrique pourrait courir après d'autres records l'année prochaine.