Moins dramatiser, plus encourager...

Depuis plusieurs années, la Sécurité Routière avait décidé de baser ses campagnes sur la violence des accidents et le mal fait aux proches des victimes de la route. Comme l'indiquait le slogan 'Tous responsables', l'idée était de rappeler à chaque usager de la route que chacun devait faire des efforts pour éviter les accidents, et que tout automobiliste contribuait à la sécurité. Le choc des images était là pour faire prendre conscience du danger que représente le fait de rouler et de partager le réseau.

Malheureusement, la prise de conscience n'a pas fonctionné autant que prévu puisque les automobilistes les plus touchés par ce type de mise en garde étaient ceux déjà conscients des dangers de la route, et la Sécurité Routière a jugé qu'il serait préférable d'éviter un discours moralisateur, et d'aborder le problème de manière positive et pédagogique. Le nouveau slogan de ces campagnes est donc 'Vivre ensemble', pour rappeler que la route est un endroit que nous partageons tous.

Pas question toutefois de ne pas faire tourner ces campagnes autour de la sécurité, et la première d'entre elles se situera autour du thème de l'alcool, qui est un énorme facteur d'accidents et de mortalité durant les fêtes de fin d'année, comme le rappelle le délégué interministériel à la Sécurité Routière, Emmanuel Barbe : "À l’approche des fêtes de fin d’année, nul ne peut ignorer cette réalité à laquelle des milliers de personnes sont confrontées tout au long de l’année, ces victimes et ces familles endeuillées par l’accidentalité routière, irrémédiablement bouleversées. Les résultats progressivement meilleurs de l’accidentalité routière ne doivent pas nous faire relativiser ces drames inacceptables. Neuf accidents sur dix sont le résultat du comportement humain, d’une erreur ou d’une transgression des règles du code de la route."

"Si la communication ne peut pas tout, dans notre cas elle peut beaucoup. Elle est un pilier de cette politique publique qui fait la preuve de son efficacité depuis plus de trente ans. Aujourd'hui, avec ce changement de posture, traduit dans cette formule de prévention « Vivre, ensemble », la Sécurité routière envoie un message clair aux Français, elle entend leur volonté de peser sur le réel, d’agir sur leur environnement, sur leur quotidien, chacun à son niveau. Elle les crédite de leur pouvoir de faire changer les choses. Une démarche qui doit permettre de renouer avec une dynamique favorable à la baisse durable et régulière de l’accidentalité routière, unique raison d’agir de la Sécurité routière."

L'objectif de cette nouvelle campagne est de faire évoluer les mentalités en ne diffusant plus d'images d'accidents, comme c'était fait depuis dix ans, avec l'inspiration d'autres pays, notamment la Grande-Bretagne, dont les spots sur ce thème sont réputés pour être très violents et bruts. Les deux premiers spots pour la Sécurité Routière dépendant de cette nouvelle campagne mettront en scène des personnes sauvées par la bonne conduite d'autres usagers de la route, pour insuffler un nouvel élan positif à ce partage de la route.