Les entreprises développent les voitures autonomes. Afin de pouvoir les démocratiser, une société recherche des testeurs.

Qui n'a jamais rêvé de ne rien faire et de gagner de l'argent ? Votre rêve peut devenir réalité grâce à une start-up suisse, TestingTime, qui propose à une centaine de personnes de tester des véhicules autonomes ! Comme vous le savez, en fonction de leur niveau d'autonomie, ces voitures renoncent à l'intervention du conducteur. Grâce à une armada de caméras et de capteurs, elles sont capables de rouler en toute autonomie. La conduite complètement autonome sur la voie publique n'est pas autorisée, enfin, pour le moment. 

Les constructeurs préparent l'avenir et travaillent d'arrache-pied pour mettre au point cette technologie. C'est pourquoi, pour le compte d'un client, TestingTime recherche des conducteurs de voitures autonomes. Aussi étonnant que cela puisse paraître, pour prétendre devenir testeur de ces véhicules, il faut avoir le permis, un véhicule et avoir au moins 25 ans. Cela peut paraître bête, mais il faut savoir que le conducteur doit pouvoir intervenir sur le véhicule à tout moment et de prendre la main en cas de nécessité. Ainsi, même pour passer du temps à bord d'un véhicule autonome, il faut savoir conduire et donc, avoir son permis en poche. 

Les testeurs de voitures autonomes sont rémunérés. Selon Capital, cette rémunération peut aller jusqu'à 300 euros. À la fin de l'expérience de trois jours, les testeurs devront répondre à un questionnaire précis pour aider le client (le constructeur) à mettre au point ses véhicules. TestingTime n'est pas en mesure de révéler l'identité du constructeur. En fouillant dans leur site, nous pouvons voir que la start-up a plusieurs partenaires dont Mercedes-Benz

Si l'expérience vous intéresse, il suffit de vous rendre sur le site internet www.testingtime.com/fr/ et de vous y inscrire. Après étude de votre dossier et si votre candidature est retenue, vous deviendrez testeur de voitures autonomes le temps de quelques jours.

Source: Capital