Rétromobile 2020 a été, comme à son habitude, le lieu ou se sont retrouvés les passionnés d'histoire automobile.

Les constructeurs sont venus nombreux pour cette édition 2020 du salon Rétromobile. Sur tous les stands, l'histoire est palpable : de 1900 à 2020, le salon propose de tout. Alors pour ceux qui ne pouvaient pas se rendre au salon du 5 au 9 février dernier, nous vous proposons ici un petit résumé de ce qu'il fallait voir au salon.

PSA disposait de l'un des plus grands stands du salon, avec 950 m2 de zone d'exposition. De quoi bien mettre en avant l'histoire des trois marques présentées. Citroën a mis en exposition une GS "Les Bains", en référence à l’hôtel du même nom et célébrant les 50 ans de la familiale. À ses côtés la SM "Espace" carrossée par Heuliez, un véhicule produit uniquement à deux exemplaires. Chez Peugeot, on rappelle que les mobilités alternatives ont déjà été étudiées par le lion de Sochaux, avec une première voiture à énergie électrique développée en 1941.

Galerie: Retromobile 2020

À quelques mètres de là, se trouve le stand Renault qui présente les véhicules plébiscités par les internautes. Avec notamment une très belle Primaquatre Saprar, prêtée par un collectionneur privé. Cette voiture serait la dernière survivante de sa minuscule production de 25 véhicules. Il y avait aussi la première sortie du Prototype H de 1966. Équipé de la première version du moteur PRV : un V8 essence de 3,5 litres. Mais les prémices de la crise du pétrole frapperont l'industrie de plein fouet en 1971, ce qui forcera le duo Peugeot Renault à passer sur un V6.

Volkswagen était également présent avec une rétrospective sur le Transporter célébrant l'arrivée prochaine du Combi électrique. Dans le même groupe, Porsche exposait deux modèles, mais deux modèle séparés par 120 ans d'évolution : la toute première Porsche hybride annoncée en 1900 et la Taycan, qui sera commercialisée cette année.