Les barèmes sont en hausse par rapport à l'an dernier.

Par l'arrêté du 26 février 2020, le gouvernement vient de mettre à jour les barèmes des frais kilométriques concernant l'année 2019. Ces barèmes sont applicables dans plusieurs cas de figure, que vous utilisez votre voiture, votre moto ou même votre vélo personnels à des fins professionnels comme pour vous rendre sur les lieux de votre travail. Pour un salarié, lorsque ses frais sont supérieurs à la déduction forfaitaire de 10 % appliquée par le fisc, il peut opter pour la déduction des frais professionnels. Dans ce cas, il peut soit retrancher ses dépenses sur justificatifs ou bien utiliser les barèmes ci-dessous. Les salariés ne sont pas les seuls, les dirigeants d'une SARL et les exploitants imposables dans la catégorie des BNC peuvent eux aussi les utiliser.

Barème de remboursement des frais kilométriques applicable aux automobiles

Puissance administrative Jusqu’à 5 000 km De 5001 à 20 000 km Au-delà de 20 000 km
3 CV et moins 0,456 (d x 0,273) + 915 0,318
4 CV 0,523 (d x 0,294) + 1 147 0,352
5 CV 0,548 (d x 0,308) + 1 200 0,368
6 CV 0,574 (d x 0,323) + 1 256 0,386
7 CV et plus 0,601 (d x 0,34) + 1 301 0,405

Barème de remboursement des frais kilométriques applicable aux cyclomoteurs, scooter et vélomoteurs d’une puissance inférieure à 50 cm3.

Jusqu’à 3 000 km De 3 001 à 6 000 km Au-delà de 6 000 km
0,272 € x d (d x 0,064) + 416 0,147 € x d

Barème de remboursement des frais kilométriques applicable aux motocyclettes et scooter d'une puissance supérieure à 50 cm3.

Puissance Jusqu’à 3 000 km De 3 001 à 6 000 km Au-delà de 6 000 km
1 ou 2 CV 0,341 € x d (d x 0,085) + 768 0,213 € x d
3, 4 et 5 CV 0,404 € x d (d x 0,071) + 999 0,237 € x d
> 5 CV 0,523 € x d (d x 0,068) + 1 365 0,295 € x d

Note : d représente la distance parcourue à titre professionnel.