Et pourtant Sony persiste à dire qu'il n'est pas intéressé par le marché automobile.

Sony ne fait pas que travailler sur la PS5, l'entreprise japonaise a également étonné la planète lors du CES 2020 en présentant la Vision-S. Nous l'avons imaginée en tant que SUV et le résultat est plutôt plaisant.

Avant de parler de notre vision du concept Sony, parlons un peu du vrai concept-car. Il s'agissait en fait d'une vitrine pour Sony afin de montrer tout ce que produit la marque pour l'industrie automobile. Cependant, ce n'est pas resté comme ça très longtemps. En effet durant un très court laps de temps, on peut apercevoir un morceau de SUV ressemblant à la Vision-S à s'y méprendre. C'est donc en se basant sur ce que l'on voit sur la Vision-S que nos graphistes ont imaginé la Vision-S Crossover !

La petite partie que nous avons pu voir dans la vidéo se prolonge dans les rendus, avec des phares élégants, une grille fermée et quelques subtiles garnitures chromées. Bien que son design soit similaire à celui de l'avant de la Vision-S, l'autre véhicule de la vidéo présente un style avant distinct. Les rendus montrent que le crossover conserve la ligne de design tranchante de la berline sur le côté et sur l'aération des ailes.

Ce n'est qu'à l'arrière que le style diverge radicalement. Alors que la Vision-S a un toit incliné qui descend en cascade jusqu'au bouclier arrière, le crossover Vision-S est doté d'un toit allongé qui crée le hayon. Les panneaux de custode arrière s'élèvent également, ce qui se reflète dans la fenêtre latérale la plus à l'arrière et dans le montant D. Il n'y a qu'un aperçu des feux arrière, bien qu'ils ressemblent à ceux de la berline.

Galerie: Rendus du Sony Vision-S Crossover

La Vision-S rassemble les technologies Sony adaptables à l'automobile. La berline comporte 33 capteurs à l'intérieur et à l'extérieur de la voiture, ils sont conçus pour offrir un système de conduite autonome avancé propulsé par un groupe motopropulseur entièrement électrique. Sony n'a pas divulgué beaucoup de détails sur les performances de la berline, mais la société a déclaré qu'elle pouvait atteindre les 100 km/h en 4,8 secondes.

Bien que Sony ait été catégorique sur le fait qu'il ne cherchait pas à entrer dans le secteur de la construction automobile, la société a continué à développer la voiture avec le constructeur autrichien Magna Steyr (ce sont eux qui produisent la Toyota Supra, les Jaguar I-Pace et E-Pace ou encore le Mercedes Classe G) en prévoyant de la rendre prête pour les essais sur la voie publique. Compte tenu de l'engouement suscité par la Vision-S, une version crossover devrait susciter encore plus d'intérêt.