Malgré des ventes en progression sur le premier trimestre, Ferrari ne sera pas épargné par la crise sanitaire et prévoit une baisse de son chiffre d'affaires annuel.

Si la crise sanitaire actuelle touche pratiquement tous les constructeurs, certains auraient pu penser que Ferrari était en quelque sorte intouchable, notamment en raison d'un carnet de commandes plein à craquer et de chiffres de ventes plus que corrects en ce début d'année 2020.

Pourtant, la firme de Maranello ne sera pas épargnée, elle non plus, par la pandémie qui sévit actuellement. En effet, après sept semaines d'arrêt de production, les usines commencent peu à peu à reprendre vie mais à un rythme moins élevé. Cette baisse de la production ne sera pas sans conséquence sur l'année puisque Ferrari vient de revoir ses objectifs pour 2020.

Un chiffre d'affaires revu à la baisse

La firme italienne prévoit désormais un chiffre d'affaires compris entre 3,4 et 3,6 milliards d'euros, contre plus de 4,1 milliards d'euros avant la crise sanitaire, soit une baisse de 14 à 20 %. D'autres objectifs, comme celui de son Ebitda, ont été ajusté et ce dernier est désormais fixé entre 1,05 et 1,2 milliard d'euros, contre entre 1,38 et 1,43 milliard précédemment.

Comme l'explique Ferrari au sein d'un communiqué, les ventes ne sont pas le seul générateur de revenus pour la marque. Pour Ferrari, la pandémie "aura un impact surtout sur les résultats du deuxième trimestre, provoquant une forte réduction des revenus et des dérivés de la Formule 1, des activités liées à la marque et à la vente de moteurs à Maserati."

Dans le détail, au premier trimestre, le chiffre d'affaires de Ferrari a reculé de 1 % à 932 millions d'euros. Les revenus issus de la vente de moteurs ont diminué de 44,2 %, tandis que les revenus provenant de la sponsorisation et ceux liés à la marque, notamment en raison du report de nombreuses courses de Formule 1 ou encore la moindre fréquentation des magasins et musées, ont chuté de 30 %.

Un carnet de commandes toujours bien rempli mais...

Ferrari résiste néanmoins plutôt bien concernant la vente de ses voitures puisqu'elles ont augmenté de 7,3 % par rapport à la même période de l'année précédente. Des ventes soutenues par de nombreux nouveaux modèles présentés l'année dernière, comme la F8 Tributo et sa déclinaison Spider, la Roma ou encore la SF90 Stradale.

L'année 2020 sera un peu moins riche en termes de nouveautés produits, même si Ferrari assure présenter deux nouveaux véhicules cette année, certainement la version découvrable de la SF90 Stradale et une Portofino restylée.

Sur les trois premiers mois de l'année, Ferrari a livré 2738 unités, soit une augmentation de 4,9 % par rapport à l'an passé. Néanmoins, sur le trimestre, le bénéfice net du groupe a reculé de 8 % à 166 millions d'euros tandis que le chiffre d'affaires est lui légèrement inférieur aux attentes.