Après les cinq modèles présentés en 2019, Ferrari va diminuer le rythme en 2020 et présentera deux voitures pour une année qui doit être celle "de la consolidation".

Malgré la crise sanitaire actuellement, qui a évidemment contraint Ferrari a fermer ses usines quelques semaines, la marque se porte bien, très bien même, avec une année 2019 record et plus de 10'000 unités écoulées à travers le monde. Une année 2019 riche puisque la firme italienne a aussi présenté pas moins de cinq nouveaux modèles afin de consolider sa gamme.

Parmi ces cinq nouveautés, nous avons eu le droit à une 812 GTS, une SF90 Stradale, une F8 Tributo, une F8 Spider et une Ferrari Roma. L'année 2020 sera celle de la consolidation avait annoncé Enrico Galliera, le Directeur du commerce et du marketing de la marque, dans le sens où Ferrari ne présentera pas autant de voitures qu'en 2019.

Cela ne veut pas dire non plus que Ferrari restera totalement muet cette année. En effet, lors d'un entretien accordé à nos confrères de chez Autocar, Enrico Galliera a déclaré que la marque "prévoyait toujours de faire quelque chose en plus" et qu'elle avait "l'intention de faire encore de nouvelles voitures", avant de conclure qu'elle lancera "deux nouveaux modèles d'ici la fin de l'année."

Cette déclaration datant d'avant l'épidémie actuelle, Ferrari a peut-être revu ses plans pour cette année. Dans tous les cas, il ne s'agira pas du tant attendu nouveau et premier SUV, puisque celui-ci devrait arriver en 2021 voire 2022. Les deux modèles en question devraient être, dans un premier temps, une sorte de gros restylage pour la Portofino, comme l'attestent ces photos espion. Dans un second temps, il s'agira certainement d'une nouvelle voiture qui viendra s'immiscer sur un nouveau segment, dans le sens où Ferrari n'a jamais caché vouloir explorer de nouveaux horizons et élargir sa gamme.

"Nous pouvons nous immiscer sur tous les marchés sur lesquels nous pouvons livrer une voiture qui correspond à notre position en tant que constructeur automobile de luxe. Nous avons néanmoins certaines limites liées à la sportivité, Ferrari est un constructeur de voitures de sport", a déclaré Enrico Galliera avant de poursuivre : "Lorsque nous examinons de nouveaux segments, nous devons garder à l'esprit l'âme et le positionnement de la marque Ferrari, et c'est notre seule limite. Il existe certains segments naturels, comme les voitures de sport et les GT, mais nous pouvons nous tourner vers les autres tant qu'ils sont conformes à notre héritage."

Galerie: Essai Ferrari Portofino (2018)