Un modèle uniquement disponible pour la police dans un premier temps.

CFMoto et KTM sont en idylle depuis maintenant de nombreuses années. La marque chinoise et son homologue autrichienne sont étroitement liées. En effet, la gamme 390 est la plus évidente. Mais le moteur de la 790 est directement issu des usines chinoises. Mais nous ne sommes pas ici pour parler des technologies communes entre KTM et CFMoto. Enfin pas vraiment.

En août dernier, KTM à vendu à CFMoto le droit de fabriquer et utiliser le célèbre moteur LC8, qui équipe notamment la bestiale 1290 Super Duke R. Depuis lors CFMoto travaille d'arrache-pied pour plier cette bête à sa volonté. Sur ce site, on vous parle souvent de la chine, et de son goût prononcé pour les grosses voitures donnant une image importante à son propriétaire. En deux-roue, la tendance est totalement différente. C'est le véhicule du pauvre, et donc pas de Yamaha MT-07 ou de Kawasaki Z650 comme en France, non. Mais des scooters, plein de scooters ! Avec en tête le Honda Super Cub et de ses clones. Difficile donc d'implanter de manière efficace une moto qui ne correspond pas du tout aux attentes des clients. Heureusement, en Chine, il y a toujours un client pour les productions locales, qui plus est quand elles peuvent remplacer des marques importées : le gouvernement.

Voilà donc la nouvelle moto des forces de l'ordre chinoises, la CFMoto CF 1250 J Police Special. Enfin, si le gouvernement décide de travailler avec CFMoto.

Et en bientôt un an, la marque s'est plongée en profondeur dans ce bicylindre aux accents autrichiens. Le résultat est semblable au moteur utilisé par la bestiale 1290 Super Duke R. Mais en un peu moins méchant. CFMoto indique que cette nouvelle machine produit 140 chevaux pour 120 Nm de couple. Entièrement équipée pour la police, cette dernière pèse 297 kilos. Une version civile serait en développement, mais pour l'instant aucune date n'a été annoncée.

Galerie: CFMoto CF1250J

Côté partie-cycle, la machine est équipée d'une fourche inversée à l'avant et mono amortisseur à l'arrière. Elle embarque un bon nombre de technologies modernes, comme notamment une instrumentation digitale avec un écran TFT de 12,3 pouces, un éclairage LED (incluant les gyrophares) deux immenses valises et une bulle réglable électriquement. 

Le dessin, très éloigné de celui d'une moto terne au service de la loi, vient des designers de Kiska, une société de design qui travaille pour KTM depuis 30 ans. On ignore le nombre de machine qui seront produite, puisque pour l'instant aucun appel d'offre n'a été lancé par le gouvernement Chinois, mais il y a fort à parier qu'au prochain renouvellement des flottes deux-roues, CFMoto soit aux premières loges.