Jusqu'à 3000 € de prime !

Fin mai, le président de la République Emmanuel Macron annonçait son grand plan de relance pour venir en aide à la filière automobile. Prime à la conversion augmentée, bonus augmenté pour l'achat d'un véhicule électrique, bonus inédit pour l'achat d'un véhicule hybride rechargeable... Voici deux liens pour tout comprendre : 

Mais une question se pose encore, celle de savoir si le GPL peut lui aussi profiter de ces récentes mesures censées inciter les Français à acheter des voitures moins polluantes. Il est vrai que le cas du GPL n'a pas explicitement été évoqué dans les mesures. Et pourtant, le GPL entre lui aussi bel et bien dans les mesures de la prime à la conversion. Et peut bénéficier jusqu'à 3000 € de prime.

Depuis le 1er juin, date de l'entrée en vigueur de la nouvelle prime à la conversion, et jusqu'au 31 décembre 2020, la prime à la conversion est passée à 3000 € pour l'achat d'un véhicule thermique neuf ou d'occasion, quand on se sépare de son véhicule plus polluant dans le même temps.

Attention, il y a des conditions à cela : le revenu fiscal de référence doit être de 18'000 € maximum. De plus, seuls les 200'000 véhicules sont éligibles à cette prime. Ensuite, c'est retour à l'ancien barème. 

Rappelons juste que le GPL intéresse de plus en plus les clients puisqu’il est parfois proposé à un prix équivalent à celui d'un modèle essence. Et surtout, un véhicule GPL rejette jusqu'à 20 % de moins de CO2, ne rejette pas de particules fines et émet beaucoup de moins de monoxydes de carbone que l'essence. Sans oublier une exonération de frais d'immatriculation, et une vignette Crit'Air 1.