Le gouvernement estime que 100'000 demandes ont été effectuées et réfléchirait ainsi au prolongement de ce dispositif.

Nous l'évoquions il y a quelques jours, la prime à la conversion connaît un succès retentissant. Le succès est tel qu'il n'est plus possible de faire de demande sur internet car les services sont en attente d'un décret qui fixera la date de fin de cette nouvelle formule.

En effet, lorsque le gouvernement a détaillé la nouvelle prime à la conversion, il a été très clair, seulement 200'000 dossiers seront acceptés. Nous sommes au début du mois de juillet et on estime que la moitié du quota a été écoulé. Il ne resterait plus que 100'000 primes à attribuer. Mais voilà que Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie, a fait la déclaration suivante :

"Nous verrons quelles décisions nous prendrons. Nous verrons s'il y a lieu ou non de prolonger le dispositif, pour le moment nous restons sur 200'000."

Le ministre n'écarte donc pas la possibilité de prolonger ce dispositif qui plaît tant aux Français. Que va décider le gouvernement ? Nous ne le savons pas encore, mais grâce à ce dispositif qui dope en partie le marché de l'automobile, nous pensons qu'il pourrait être étendu un peu plus que prévu. 

Rappelons que le mois de juin 2020 a été bénéfique au marché de l'occasion dont les ventes ont explosé de 30 % par rapport à juin 2019. On estime que 18 % des achats (voitures neuves et d'occasion) se sont faits grâce à la prime à la conversion. Preuve en est que ce dispositif est favorable au marché de l'automobile durement touché par la crise sanitaire. 

Si vous êtes sur le point d'acheter un véhicule et de faire une demande de prime à la conversion, il est encore temps, mais dépêchez-vous, car les modalités pourraient vite changer (dans le bon comme dans le mauvais sens).

Source: Reuters