Après la version hybride rechargeable de 160 chevaux, le Captur a désormais le droit au même moteur que la Clio E-Tech.

Sur le marché de l'hybride, Renault n'a jamais vraiment été le premier de la classe, la faute à une absence notable de produits de ce genre durant plusieurs années. Depuis quelques mois, la firme au Losange a très largement rattrapé son retard avec trois produits compétitifs : les Renault Clio, Captur et Mégane Estate E-Tech.

Si la Clio est une hybride simple, un peu à la manière d'une Toyota Yaris, c'est-à-dire qu'elle ne peut pas se recharger via une prise, les Captur et Mégane sont des hybrides rechargeables. Mais Renault a décidé de jouer sur les deux tableaux avec son Captur en présentant une autre déclinaison hybride en empruntant le moteur de la Clio E-Tech.

Renault Captur

Sous le capot, comme pour les Captur et Mégane, nous retrouvons un moteur essence quatre cylindres 1,6 litre atmosphérique à cycle Atkinson, d'origine Nissan, avec double injection par cylindres et qui développe 91 chevaux. Son architecture est plutôt simple, la distribution se fait par chaîne, un bon point pour l'entretien, tout comme la pompe à eau qui est électrique.

Le moteur électrique, justement, développe 48 chevaux et est associé à une petite batterie de 1,2 kWh, fournie par Hitachi. Un alterno-démarreur de 20 chevaux, accouplé à la boîte de vitesses, s'occupe du démarrage du moteur thermique et de la recharge des batteries lors des freinages et décélérations. Au total, la voiture développe 140 chevaux et 205 Nm de couple.

Renault Captur

La gamme du Captur évolue en même temps un petit peu grâce à l'arrivée de la finition "RS Line" et des attributs de pseudo-sportive qui plaisent énormément aux clients. Sur le Captur RS Line, nous retrouvons ainsi un bouclier avant spécifique avec une lame typée F1, des jantes spécifiques et deux canules chromées à l'arrière. À l'intérieur cela évolue légèrement avec un ciel de toit noir, un pédalier en aluminium, des décors imitation carbone, des inserts rouges dans les aérateurs et une sellerie spécifique.

D'une manière générale, l'arrivée de ce Captur hybride va permettre à Renault de proposer une version hybride plus abordable par rapport au modèle rechargeable qui débute, pour rappel, à partir de 34'250 euros.