Ce SUV devrait être le fer de lance de la firme premium coréenne sur le Vieux Continent.

Vous avez peut-être déjà entendu parler de Genesis, ou d'ailleurs même peut-être vu ce patronyme sur l'arrière d'une grande berline haut de gamme signée Hyundai. Depuis 2015, Genesis est devenu une marque à part entière, avec des prétentions premium, un peu à l'image de ce qu'est DS au groupe PSA, Lexus à Toyota ou encore Infiniti à Nissan. En espérant que l'avenir de Genesis en Europe soit plus radieux que celui d'Infiniti.

La firme premium coréenne vient donc de dévoiler les premières images de son second SUV, à savoir le GV70, un modèle qui semble posséder le même gabarit qu'un BMW X3, qu'un Mercedes GLC ou encore qu'un Audi Q5. Ce véhicule arrive à point nommer puisque Genesis est à quelques mois de son lancement officiel sur le Vieux Continent. La marque vient même de nommer le 1er octobre dernier un directeur pour la zone Europe, à savoir Dominique Boesch, qui a été débauché de chez Audi.

2022 Genèse GV70

Pour le moment, nous n'avons que très peu d'informations concernant ce Genesis GV70, seules les images à disposition permettent de se faire une idée de ce modèle. Son design est d'ailleurs loin d'être consensuel avec des lignes assez étirées et une vitre de custode un peu particulière. Autrement, les codes esthétiques de la marque sont respectés, on retrouve des optiques scindées en deux parties et une grille de calandre taillée en "V".

Il y a même quelques images de l'habitacle avec une planche de bord très horizontale et des buses d'aération qui s'étendent quasiment sur toute la longueur. L'écran de 14,5 pouces est placé en hauteur et rappel en quelque sorte la disposition de celui des nouvelles Mazda. Celui-ci a l'air tactile mais semble plus facile à manier avec les commandes situées sur la console centrale, notamment au vu de son emplacement, plutôt éloigné du poste de conduite.

2022 Genèse GV70

La marque coréenne n'a pas encore livré d'informations sur les motorisations disponibles, mais le GV70 devrait être disponible en Europe avec des motorisations hybrides rechargeables pour ne pas d'emblée s'attirer les foudres du législateur. Même si la voiture repose sur une plateforme de propulsion, elle sera dotée d'une transmission intégrale. La puissance sera transmise aux quatre roues via une boîte de vitesses automatique.

D'autres marchés seront un peu mieux lotis que l'Europe en matière de motorisations, puisque les États-Unis devraient avoir le droit à un quatre cylindres 2,5 litres et un six cylindres 3,5 litres. Ce dernier pourrait développer jusqu'à 375 chevaux.

Galerie: Genesis GV70 (2022)