Le gouvernement a apporté plus de précisions quant aux différents services qui pourront rester ouverts pendant le second confinement.

À l'annonce du second confinement par Emmanuel Macron, le président de la République, quelques doutes subsistaient concernant l'ouverture ou non de certains commerces. Le gouvernement a apporté plus de précisions concernant les modalités de ce nouveau confinement, notamment pour le secteur automobile. Et effectivement, il y aura quelques changements par rapport au premier confinement puisque certains établissements resteront bien ouverts.

La réparation automobile et les services garantissant la mobilité des Français vont, comme pendant le premier confinement, être autorisés à rester ouverts. L'exécutif a également pointé du doigt la livraison des véhicules commandés, un point essentiel par la distribution et les constructeurs automobiles, et elles pourront bien avoir lieu, même si les concessions seront fermées. En d'autres termes, les concessions seront ouvertes pour la livraison mais fermées pour la prise de commandesLes Français n'auront plus que le digital pour passer une nouvelle commande d'une voiture neuve ou d'occasion.

Les stations-service seront ouvertes, la location de voiture et d’équipements possibles, le passage des examens, dont le permis de conduire, seront aussi autorisés. Les usines automobiles continuent également de tourner. Pour rappel, le deuxième confinement national débute ce vendredi 30 octobre et doit durer, a minima, jusqu’au mardi 1er décembre.

Quels sont les déplacements autorisés ?

En ce qui concerne les modalités de déplacements, liées directement et indirectement à l'automobile, voici la liste de ce qui est autorisé ou non :

  • Pour exercer l'activité professionnelle si le télétravail n'est pas possible.
  • Pour des achats de première nécessité, notamment alimentaires
  • Pour des achats de fournitures nécessaires à l'activité professionnelle.
  • Pour raisons médicales.
  • Pour motifs familiaux impérieux, assistance aux personnes vulnérables et précaires, garde d'enfants.
  • Pour accompagner un enfant à l'école ou aller le chercher.
  • Pour se rendre à des formations, un examen ou à un concours.
  • Pour une convocation judiciaire ou administrative ou se rendre dans un service public.
  • Pour participer à des missions d'intérêt général sur demande de l'autorité administrative.
  • Pour une activité physique ou la sortie d'un animal de compagnie dans la limite d'une heure et dans un rayon d'un kilomètre autour du domicile.
  • Les sorties pour le loisir ou les rassemblements privés seront interdits. Les commerces jugés non essentiels, les mêmes qu'au printemps, seront de nouveau fermés.

Précisons également que tous les déplacements entre les régions seront interdits, sauf pour les retours des vacances de la Toussaint, qui seront permis jusqu'à dimanche.