Si vous doutiez de l'appétit gargantuesque du moteur W16 à quatre turbocompresseurs...

C'est un petit conseil qui ne s'appliquera à personne. Presque personne. Cependant, si vous voulez parfaire votre culture automobile avec quelques chiffres, alors nous avons quelque chose d'intéressant pour vous.

Bugatti ne construira que 60 Chiron Pur Sport pour le monde entier. Ça, on le savait. Mais nous sommes prêts à parier un milliard d'euros que pas un seul de ces acheteurs ne jettera un coup d’œil aux relevés de consommation. Comme on n'en fait pas partie, regardons pour eux ces chiffres qui nous, à nous, paraissent ahurissants ! 

Et sans surprise ils sont vraiment, vraiment mauvais. L'agence américaine de l'énergie (U.S. department of Energy) a en effet publié ses relevés de consommation de la Bugatti Chiron Pur Sport. Et comptez sur une consommation mixte de 10 miles par gallon (mpg). Ce qui correspond chez nous à 23,5 l/100 km !

Évidemment l'hyper sportive fait un peu mieux sur autoroute, avec une consommation de 13 mpg, l'équivalent chez nous 18 litres aux 100 km... Selon nos confrères américains de Motor1.com US, c'est l'équivalent d'un Dodge Durango de la fin des années 1990. 

Quant à la ville, vous vous imaginez que le moteur 16 cylindres quadruple turbo n'y est pas franchement à son aise. Et que son appétit est gargantuesque. 8 mpg. Soit 29,4 l/100 km. Arrondissons à 30 l/100 km. Ben oui, avoir 1500 chevaux sous le pied droit, ça coûte cher. Et pas seulement les 3,3 millions de dollars que Bugatti demande d'écrire sur le chèque. Il faut aussi pouvoir assurer la demande en carburant de l'engin !

Selon l'agence, les conducteurs de Chiron Pur Sport dépenseront 15'000 dollars de plus que l'automobiliste moyen en carburant sur une période de cinq ans. Soit l'équivalent actuel de 12'623 €.

À noter que les chiffres donnés par l'agence américaine de l'énergie sont calculés selon le cycle de l'EPA, l'agence de l'environnement aux États-Unis (United States Environmental Protection Agency) différent du cycle WLTP que l'on connaît chez nous. 

Bien sûr, la Pur Sport n'a pas été conçue pour se balader en ville ou traverser le pays en voiture. Pour cela, il faudrait la Chiron standard (quoique...) qui gagne 1 mile par gallon dans les trois situations de conduite. La Pur Sport est la version qui est davantage tournée vers la piste : elle reste légale pour la route mais elle est équipée d'une suspension plus rigide, d'un aérodynamisme revu, d'une transmission revue et corrigée et d'un aileron arrière immense pour coller les Michelin au sol.

Telle qu'elle est, la Chiron Pur Sport ne pénètre pas dans l'air aussi efficacement que la Chiron "classique". Et les chiffres de la consommation en témoignent. Et puis la vitesse de pointe est en baisse, seulement 350 km/h... ! Ce n'est pas une blague ! Une Bugatti est-elle vraiment une Bugatti si elle ne peut pas dépasser les 400 km/h ? Honnêtement, avec une vitesse de pointe aussi embarrassante et une consommation de carburant aussi impressionnante, qui voudrait de cette Chiron Pur Sport ?

C'est évidemment une boutade, mais de toute façon on doute que tout ça dissuade les acheteurs fortunés de s'arracher les 60 exemplaires.

Galerie: Bugatti Chiron Pur Sport (2020)