Un concept annonciateur de la Peugeot 406 Coupé.

En 1996, au Salon de Genève, Peugeot présenta la 406 Toscana. Il s'agit d'un concept, dont le nom évoque la région italienne de Toscane. Ce concept n'a jamais été produit, mais il annonçait l'arrivée de la Peugeot 406 Coupé qui allait être présentée peu après. 

La 406 Toscana est un projet initié par Peugeot. Selon la description du musée l'Aventure Peugeot dans lequel sommeille ce concept, "la 406 Toscana emprunte aux architectes de la renaissance italienne, des proportions idéales et classiques et constitue par là-même un prolongement naturel de la berline 406 dont elle est issue. Avec la Toscana, les stylistes de Peugeot ont réalisé une sculpture en mouvement".

Peugeot 406 Toscana Concept
Peugeot 406 Toscana Concept

La face avant de la Toscana est strictement identique à la 406 de première génération. il en va de même pour l'arrière, la face n'a pas changé. En revanche, la Toscana évolue dans toute la partie supérieure. Ce n'est plus une berline, mais une sorte de cabriolet assez stylé. La largeur du pare-brise et des vitres est étroite. Cette surface vitrée forme une sorte de capsule, elle est soutenue par des montants de faible épaisseur. 

Le toit peut se soulever pour que les passagers puissent profiter des joies du cabriolet. Dans l'habitacle, le dessin n'a pas changé, hormis les contre-portes. On notera aussi que les sièges sont différents, et que la banquette arrière a disparu au profit d'un espace plus restreint. Le conducteur n'a aucune visibilité sur la partie arrière. Elle est obstruée par la carrosserie qui plonge et qui pénètre sous une sorte d'aileron. 

Finalement, la conception de la Peugeot 406 Coupé qui sortira quelque temps après sera confiée à Pininfarina ; il faut croire que le projet Peugeot 406 Toscana était trop ambitieux. L'histoire, on la connaît, le coupé de Peugeot a rencontré un franc succès puisque le constructeur a écoulé plus d'exemplaires qu'espéré (plus de 100'000 unités). Plusieurs versions ont vu le jour et plusieurs motorisations étaient proposées (diesel et essence). On se souvient que le V6 développait jusqu'à 210 ch.

La Peugeot 407 Coupé produit plusieurs années plus tard n'a pas eu le même succès. Quant à la Peugeot 508, aucune version Coupé (ni cabriolet) n'a été lancée. Les clients ont tourné le dos à ce type de carrosserie.