Le présentateur de Top Gear a testé les plus belles et performantes voitures du monde. Mais sa 2CV lui donne encore plus de plaisir !

Ça fait des années, voire des décennies, que l'automobile s'est lancée dans une course aux chiffres avec des supercars toujours plus légères, toujours plus puissantes, toujours plus rapides, toujours plus chères... Mais si on s'amusait plus dans une voiture française des années 5, de seulement 17 chevaux ?

C'est en tout cas ce que semble démontrer Chris Harris qui oppose sa Citroën 2CV personnelle à celle de son bon ami Andrew Frankel.

En raison des technologies plutôt archaïques de cette époque, le présentateur de Top Gear a de légères difficultés à faire démarrer sa voiture. Sans succès, il faut attendre quatre jours plus tard pour que son véhicule soit enfin opérationnel. Les deux 2CV sont désormais prêtes à s'élancer sur l'herbe de la campagne britannique avec comme ligne d'arrivée... le portail du champs dans lequel se déroule cette drag race un peu spéciale ! 

Galerie: Citroën 2CV Type A mises aux enchères par Osenat

Les presque 40 chevaux résonnent dans la campagne environnante, les deux voitures s'élancent de la ligne de départ. Chris Harris remporte la victoire de quelques longueurs. Équipée d'une tête à quatre tiges - l'équivalent du nitrogène des années 1950 - le résultat a pris son ami Frankel par surprise, expliquant que sa 2CV de 17 chevaux a beaucoup plus de puissance que sa rivale.

Quelques frayeurs et rires nerveux plus tard, après avoir failli être éjecté de son siège, le présentateur de Top Gear retente l'expérience en démarrant en troisième vitesse, alors que son compatriote en enclenche la deuxième - menant à une victoire facile pour l'outsider en 2CV bleue.

On pourrait évidemment s'attacher ici à décortiquer les résultats des différentes courses, mais ce qui semble le plus important ici, c'est sans aucun doute le plaisir que peuvent procurer ces voitures, malgré leur grand âge. Les deux hommes ont conduit parmi les plus belles et performantes voitures que l'industrie automobile a à offrir, mais à les voir rire aux éclats dans leurs 2CV respectives, ils ne se sépareraient jamais de l'une ou l'autre de leurs 2CV...