Cette M8 et son V12 de 640 ch ne se montrent que très rarement.

Dans cet article, nous voulons nous intéresser à une voiture restée discrète que seuls les fans inconditionnels n'ont pas oubliée. La BMW M8 basée sur la première BMW Série 8 (E31) n'est pas reconnue à sa juste valeur. Après son développement, elle a vite été abandonnée puis placardée par son fabricant pendant près de 20 ans.

À l'occasion de son 30eme anniversaire, nous avons décidé de ressortir quelques archives pour vous parler de ce modèle assez particulier dans l'histoire de BMW M.

Le début d'une grande sportive

Au début des années 1990, alors que la première M8 était en cours de développement, la 850i avec son V12 de 300 ch représentait ce qui se faisait de mieux chez BMW. En principe, cette voiture n'est pas mauvaise, mais la clientèle américaine en particulier, s'attendait à plus de puissance. 

BMW M8 (E31)

Le moteur douze cylindres de la 850i était appelé M70 et, comme il est de coutume chez BMW, la variante sportive qui en découle voit son moteur remplacer la lettre M par S, c'est-à-dire S70. Ce moteur a été placé sous le capot du prototype M8 sous le nom de S70/2, et selon nos sources, jusqu'à trois véhicules auraient été construits. Il n'existe que des informations approximatives sur les performances, elles n'ont jamais été mesurées officiellement. Il n'est donc dit que vaguement "jusqu'à 640 ch".

De son côté, BMW mentionne une cylindrée de 6064 cm3, une puissance de 640 ch et un couple de 650 Nm à 5 600 tr/min pour cette voiture de 4,78 mètres de long. Turbo ? Pas question ! Et comme caractéristique spéciale, les phares rabattables ont été supprimés, les feux étant désormais intégrés au pare-chocs. En comparaison, la BMW M8 Compétition actuelle développe 625 ch et 750 Nm grâce à son V8 suralimenté.

Plus de 500 ch sous le capot

Dans un mince communiqué de presse datant d'avril 1991, Paul Rosche, le pape des moteurs BMW, était cité à propos de la puissance, sans le nom de M8 : "Autant de puissance que vous voulez" disait-il. Mais pas moins de 500 ch. Oh oui : la boîte de vitesses manuelle à six rapports était de série.

BMW M8 (E31)

La M8 était initialement prévue comme une concurrente à Ferrari avec une version spéciale du moteur S70. Les modifications comprenaient une augmentation de la cylindrée à un peu plus de 6 litres, des arbres à cames doubles pour chaque rangée de cylindres, quatre soupapes par culasse, des collecteurs d'admission en fibre de carbone et une distribution à variation continue. En conséquence, il a été estimé que la M8 atteindrait une vitesse maximale d'un peu moins de 320 km/h.

Il existe une idée fausse mais très répandue qui voudrait que ce moteur équipe la McLaren F1. Le S70/2 utilisé dans la McLaren F1 n'était pas directement basé sur le prototype V12 à quatre soupapes utilisé dans la M8, mais il avait une conception entièrement nouvelle. Cependant, la M8 peut certainement être considérée comme un prototype utilisé pour tester une grande partie de la technologie de la McLaren F1. Sous la forme de S70/3 de 635 ch, le V12 a même gagné deux fois au Mans : une fois en 1995 dans la McLaren F1 GTR et en 1999 dans la BMW V12 LMR.

BMW M8 (E31)

Un style plus musclé

Revenons à la M8 de 1991. La voiture a reçu deux prises d'air sur les arches arrière pour le refroidissement de l'huile du moteur et du différentiel. Elle a également reçu une voie plus large grâce à un essieu moteur plus large et des freins avant renforcés. L'intérieur a été complètement dépouillé, avec des sièges baquets et des jauges supplémentaires pour la pression d'huile, la température d'huile et la température d'eau.

La M8 a également reçu un montant B pour maintenir la rigidité structurelle. Parmi les autres modifications apportées à la carrosserie, citons un nouveau pare-chocs avant, de nouveaux rétroviseurs, des passages de roues plus larges et évasés et une ouverture dans le capot.

Le poids à vide de la voiture a été réduit à moins de 1 450 kg en fabriquant des éléments de la voiture en plastique renforcé de fibre de verre (comme le capot, les portes et le coffre), en utilisant des roues en fibre de carbone et en retirant les sièges arrière de la voiture. Les fenêtres étaient en Lexan.

Arrêt du projet

Le projet a finalement été abandonné car BMW a pensé qu'il n'y avait pas de marché pour une version haute performance de la Série 8, en grande partie à cause de la récession économique des années 1990.

Le seul prototype produit (dont on dit qu'il n'est même pas sûr pour une utilisation normale sur route) a été stocké et caché par BMW pendant longtemps. La voiture a été montrée pour la première fois aux journalistes au musée BMW de Munich le 2 juillet 2010.

Une "petite M8" a été produite. En 1992, BMW a produit en série la 850 CSi avec un V12 de 380 chevaux. Elle était animée par le moteur S70 (sans le suffixe /2 à la fin) de 5,6 litres de cylindrée développant 550 Nm et qui permettait à la sportive de filer de 0 à 100 km/h en 6 secondes. Seulement 1510 unités ont été construites jusqu'en 1996, ce qui montre à quel point le marché était difficile.

Galerie: BMW M8 (E31)

Source: BMW Group Archiv