Comme le second confinement, le troisième autorise certains établissements liés à l'automobile à rester ouverts. Sous certaines conditions cependant.

Si, lors du premier confinement qui a eu lieu il y a désormais un an, toutes les activités liées à l'automobile étaient fermées, le second fut moins sévère et a permis à de nombreux professionnels du secteur de garder leurs portes ouvertes, selon certaines conditions. Ce troisième confinement est encore un peu plus souple, notamment pour les concessions automobiles, qui seront autorisées à rester ouvertes, mais uniquement sur rendez-vous.

Lors du second confinement, ces mêmes concessions ne pouvaient plus recevoir de clients, même sur rendez-vous. Elles étaient seulement autorisées à livrer leurs véhicules. Cela a notamment permis de conserver un niveau de livraisons plus ou moins correct par rapport au premier confinement, d'autant plus que la majorité des concessionnaires avaient déjà activé plusieurs leviers, notamment digitaux, pour la prise de commandes.

Malheureusement, cela n'a pas empêché une diminution de près de 80 % du nombre de commandes, les clients étant encore assez frileux à l'idée de passer commande d'une voiture en ligne ou par téléphone uniquement. Sur ce mois d'avril, avec la possibilité d'accueillir des clients sur rendez-vous, les concessionnaires devraient pouvoir conserver un niveau de commandes relativement correct. Concernant les livraisons, la prise de rendez-vous s'applique toujours, mais dans tous les cas, même en temps normal, c'est un processus habituel.

En dehors des concessionnaires, de nombreux autres établissements liés à l'automobile resteront ouverts, à commencer par les garages et les commerces d'équipements automobiles, où il est donc toujours possible assurer l'entretien et la réparation de sa voiture. Les centres de contrôle technique sont également ouverts, mais attention, contrairement au premier confinement où ils étaient fermés, il n'y aura pas de délai de tolérance mis en place.

Il sera toujours possible de louer un véhicule puisque les loueurs garderont leurs portes ouvertes, tandis que les stations-service, comme aux deux premiers confinements, pourront toujours permettre aux automobilistes de faire le plein. Concernant l'épineux cas des auto-écoles, après moult tergiversations lors des deux premiers confinements, pour le troisième, les cours de conduite sont maintenus tandis que les cours de code se font à distance.