Elle pourrait davantage être destinée à une utilisation sur circuit.

L'Aston Martin Valkyrie n'est pas encore sur la route qu'une nouvelle version semble pointer le bout de son capot. Celle-ci n'a pas encore été présentée par son constructeur, mais un lecteur de Jalopnik est parvenu à mettre la main sur cette image en se baladant sur le site internet du constructeur britannique. 

Ni d'une ni deux, il a capturé l'image avant de l'envoyer à Jalopnik qui s'est empressé de la publier et de contacter Aston Martin pour obtenir d'amples informations. Le fabricant n'a pas souhaité commenter l'image, et la page internet sur laquelle apparaissait cette mystérieuse Valkyrie a été dépubliée.

Tout porte à croire qu'Aston Martin a déjà prévu l'arrivée d'une version plus extrême de sa Valkyrie. Comme vous pouvez le voir dans cette image, l'hypercar anglaise porte un kit aérodynamique imposant. Elle bénéficie d'un nouveau pare-chocs avant avec un splitter plus généreux. Son capot semble plus bas et davantage creusé de part et d'autre. Elle reçoit également un énorme aileron à l'arrière. 

Il n'existe pas la moindre information à propos de cette Valkyrie, à première vue, et si elle venait à être commercialisée, elle se positionnerait au sommet de la gamme. Elle pourrait être destinée à une utilisation sur circuit, avec pourquoi pas la possibilité de rouler sur route ouverte. 

Galerie: L'Aston Martin Valkyrie testée sur route ouverte

D'après Tobias Moers, patron d'Aston Martin, la Valkyrie sera commercialisée cette année. Elle est motorisée par un V12 de 6,5 litres atmosphérique d'origine Cosworth délivrant la bagatelle de 1176 ch pour 900 Nm de couple. Cette hypercar qui sera produite à seulement 150 exemplaires, dont 25 versions AMR. Tous les exemplaires ont déjà été vendus. 

Sa concurrente est baptisée AMG One, et tout comme l'Aston Martin, son constructeur tarde à la livrer à ses clients. Le développement de la Mercedes-AMG One semble enfin toucher à sa fin, les premiers clients pourraient recevoir leur bolide équipé d'un moteur de Formule 1 cette année. 

Il s'agit probablement des dernières hypercars thermiques car tout porte à croire que la prochaine génération sera à minima électrifiée. Les hypercars pourraient même passer au tout électrique, Lotus et Rimac ont ouvert le chemin avec l'Evija et la Nevera.