Une supercar qui avait malheureusement disparu vient de faire son grand retour à l'occasion du Concours d'Élégance de la Villa d'Este. Il s'agit de la première Lamborghini Countach, le prototype LP 500 présenté au Salon de Genève en 1971, avec sa spectaculaire teinte "Giallo Fly Speciale".

La reconstruction de cette Lamborghini Countach LP 500 a été réalisée par le Polo Storico di Automobili Lamborghini, autrement dit le département historique de la marque, pour le compte d'un collectionneur. Cette refabrication a nécessité plus de 25 000 heures de travail au total. La contribution du centre de design de Lamborghini pour la reconstruction de la carrosserie et la supervision du style a également été importante dans ce processus.

Reconstruction de la Lamborghini Countach LP 500 1971

Une seconde vie pour le prototype LP 500

En pratique, Lamborghini a décidé de célébrer le 50ème anniversaire de la Countach, l'une des supercars les plus emblématiques, d'une manière spéciale en reconstruisant à partir de rien le prototype "LP 500 Countach" qui a été détruit lors d'un crash-test en Angleterre en mars 1974.

La supercar italienne, dotée d'un V12 en position longitudinal arrière (d'où l'acronyme LP), était une sorte de concept-car à partir duquel serait créée la remplaçante de la légendaire Miura. Conçue par Marcello Gandini pour la Carrozzeria Bertone, cette première Countach a marqué à jamais l'histoire de la firme au Taureau, avec un style futuriste qui est encore d'actualité aujourd'hui.

Stephan Winkelmann, le patron de Lamborghini, a déclaré : "La Countach a réinventé les voitures de sport et est devenue une icône en termes de conception qui, même aujourd'hui, après des décennies, inspire les Lamborghini contemporaines. Amener ce revival de la première Countach dans la catégorie des concepts du Concours d'Élégance de la Villa d'Este, à l'occasion de la célébration du 50ème anniversaire du modèle qui plus est, c'est quelque chose d'extraordinaire".

Reconstruction de la Lamborghini Countach LP 500 1971

Les premières étapes de la refabrication

C'est un gros client de la marque qui a suggéré, en 2017, la reconstruction de ce modèle mythique. Giuliano Cassataro, le responsable du département Polo Storico, nous raconte l'aventure qui a marqué la renaissance de Countach : "La documentation de l'époque était cruciale ; une grande attention avait été portée à tous les détails de la voiture, à leur cohérence et à leurs spécifications techniques."

Outre des photos, des documents, des rapports de réunion, des dessins originaux et les souvenirs de certains protagonistes de l'époque, le soutien de la Fondation Pirelli a aussi été important, car il a permis de mettre à disposition du matériel historique stocké dans ses archives pour recréer les pneus originaux de la LP 500. Le pneumatique Pirelli Cinturato CN12 (245/60 R14 à l'avant et 265/60 R14 à l'arrière) a été reconstruit avec une structure et un composé plus modernes.

Reconstruction de la Lamborghini Countach LP 500 1971

La renaissance

La reconstruction de la LP 500 a débuté par le châssis, qui est aujourd'hui complètement différent du châssis tubulaire de la Countach originale. Les ingénieurs du département Polo Storico ont toutefois dû respecter les méthodes de travail de l'époque.

Pour la carrosserie, ce fut la même procédure. Lorsqu'il s'agit de donner une forme à la tôle, la technologie cède sa place à des techniques plus traditionnelles, avec des outils plus anciens. À l'intérieur, même chose, les ingénieurs se sont attachés à redonner ses lettres de noblesse au système d'instrumentation lumineux et futuriste (pour l'époque) du prototype.

Pour la partie mécanique, des pièces originales ont été utilisées, tout comme des composants d'époque. Certains éléments ont parfois même été entièrement reconstruits, comme en 1971. Le travail de reconstitution du design original, en revanche, a été réalisé par le centre de design de Lamborghini, avec l'équipe dirigée par Mitja Borkert, le directeur du design.

"La LP 500 a une importance fondamentale pour Lamborghini, car elle a donné naissance à l'ADN du design de tous les modèles qui ont suivi. Pour arriver à cette voiture qui a fait ses débuts à Genève en 1971, un modèle à l'échelle 1:1 a été développé, qui a été perdu, tout comme la voiture au fil du temps, mais dont il reste diverses preuves photographiques. C'est avec cette approche que nous avons décidé d'aborder le projet. En partant des publications de l'époque, des images, des documents d'homologation et d'autres matériaux récupérés au Polo Storico, nous avons pu reconstituer le premier modèle à l'échelle 1:1", déclare Mitja Borkert.

"La plus grande difficulté, c'était de reconstituer le volume exact de la voiture, et pour cela, nous avons utilisé la possibilité de scanner en 3D notre LP 400 (châssis 001), ce qui a été une énorme source d'informations. Il nous a fallu 2000 heures de travail au total pour arriver au modèle final avec les bonnes formes. Nous avons suivi les mêmes procédures pour l'habitacle", conclu le designer de la firme de Sant'Agata Bolognese.

Galerie: Lamborghini Countach LP 500 (1971)