Hyundai fait partie des constructeurs les plus engagés dans l'électrification. Le groupe coréen possède déjà, depuis de nombreuses années, plusieurs modèles électriques dans sa gamme et la liste (y compris celle des modèles sportifs) devrait s'allonger à l'avenir.

Cependant, Hyundai ne compte pas abandonner le moteur thermique et continuera à développer de nouvelles améliorations pour rester compétitif sur de nombreux marchés, notamment ceux qui ne sont pas forcément encore assez matures en termes d'électrification.

Un développement qui varie de pays en pays

Hyundai poursuivra ces deux chemins parallèles pour une raison très simple : l'infrastructure pour les voitures électriques n'existe pas encore partout. Ou plutôt, leur développement est très hétérogène et varie d'un pays à l'autre. C'est ce qu'a déclaré Albert Biermann, l'ancien patron de la division N et actuel conseiller technique de la marque, lors d'un entretien avec CarExpert :

"Nous poursuivons les études sur les moteurs thermiques qui répondront aux futures réglementations en matière d'émissions. Nous n'avons pas d'alternative. Nous ne pouvons pas abandonner cette solution, nous sommes une marque mondiale et nous sommes conscients que l'infrastructure pour les modèles électriques ne sera pas suffisante dans certains pays dans les années à venir".

Il s'agit probablement de marchés situés en Amérique du Sud et en l'Asie (à l'exception de la Corée du Sud, du Japon et, surtout, de la Chine, où les records d'immatriculations de voitures électriques se poursuivent chaque mois), mais l'Europe et l'Amérique du Nord ne sont pas non plus à exclure totalement. Même sur le Vieux Continent, l'évolution des infrastructures est à deux vitesses, avec des pays beaucoup plus en avance que d'autre.

Hyundai présent sur tous les fronts

Hyundai mettra régulièrement à jour ses moteurs existants, et sera même prêt à créer une nouvelle génération de moteurs pour se conformer aux réglementations anti-pollution, notamment la norme Euro 7 qui entrera en vigueur d'ici 2025.

Toutefois, outre les moteurs thermiques, le groupe coréen poursuit de nombreux projets "alternatifs" hybrides et zéro émissions. Parmi eux, l'un des projets les plus intéressants est sans doute la N Vision 74, un prototype aux lignes néo-rétro équipé d'une pile à combustible hydrogène et développant 680 ch et 900 Nm.

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?
Commentez!