Après plus de trois ans sans Salon de Genève, 2023 devait être l'année du grand retour de l'évènement suisse. Le 18 août dernier cependant, une nouvelle annonce officielle arrive : le Salon de Genève 2023 n'aura pas lieu. Ou plutôt si, mais ce ne sera pas à Genève.

Au lieu de la Suisse, tout sera déplacé au Qatar, et plus précisément à Doha dans une toute nouvelle période pour l'(ancien) événement suisse : le mois de novembre. Un déplacement de près de 4 700 km à vol d'oiseau (5 900 km si vous souhaitez y aller en voiture) qui peut sembler absurde pour certains, mais qui, à y regarder de plus près, peut se justifier, du moins économiquement parlant.

En ces temps incertains, de nombreuses marques ne sont pas en mesure de s'engager à participer à un salon européen en hiver. "Après avoir pesé tous les éléments, il est devenu clair pour la fondation que le Salon de Genève 2023 ne pourra pas avoir lieu à Genève comme prévu", avait déclaré Sandro Mesquita, le CEO du GIMS, lors de la conférence de presse au cours de laquelle l'annulation du salon a été annoncée.

Une situation qui s'est encore compliquée depuis la pandémie, avec la crise des semi-conducteurs, la pénurie de matières premières et la guerre en Ukraine. Il y a aussi certainement l'aspiration du Qatar à devenir de plus en plus central pour les événements de résonance mondiale qui joue également − l'émirat accueillera notamment la Coupe du Monde 2022 prévue du 21 novembre au 17 décembre 2022.

Aujourd'hui, les organisateurs ont enfin dévoilé les dates officielles du salon. Celui-ci aura lieu du 5 au 14 octobre 2023. Le salon coïncidera avec un autre événement très important pour le Qatar, à savoir le Grand Prix de Formule 1, qui se tiendra à Doha le 8 octobre. Une occasion unique, donc, de vivre en même temps deux évènements très importants pour le pays.