On peut dire ce que l'on veut de Volkswagen, la marque a toujours eu des intérieurs fonctionnels avec un tableau de bord au design simple et des commandes intuitives. Or tout cela a changé à l'arrivée de la huitième génération de la Golf, en 2019.

La marque de Wolfsburg avait en effet décidé d'essayer quelque chose de nouveau avec des commandes tactiles, pas seulement sur le volant mais aussi sous l'écran d'infodivertissement avec un curseur servant à régler la température. L'ID.3 électrique a également reçu cette mise à jour, ainsi que des modèles d'autres marques grand public du groupe VW.

Mais dans une interview accordée à Autocar, le PDG Thomas Schäfer a reconnu que le passage à des commandes tactiles avait été une erreur. Selon lui, elles "ont absolument fait beaucoup de dégâts" et la marque "a frustré des clients qui ne devraient pas être frustrés". Une solution est en cours, le constructeurs va se débarrasser du curseur de climatisation et des boutons haptiques du volant.

VW Tiguan (2023) Covered Drive

Il convient de noter que, bien que Volkswagen ait récemment restylé à l'ID.3, le véhicule compact électrique a conservé l'ancienne configuration du tableau de bord. Le premier modèle à bénéficier de la nouvelle configuration sera la nouvelle génération du Tiguan, déjà teasé. En outre, la Golf Mk 8.5 et la Passat B9, développée par Skoda, adopteront la nouvelle disposition.

En observant de plus près la partie inférieure de la console centrale du Tiguan 2024, vous verrez un bouton rotatif avec un écran OLED intégré. Il sert à régler le volume et les couleurs de l'éclairage d'ambiance, ainsi qu'à sélectionner les modes de conduite du système 4Motion.

Attention, Volkswagen ne revient pas à des commandes conventionnelles à l'intérieur de ses voitures. Aujourd'hui, les grands écrans intégrant la plupart des fonctions ont la cote. Dans le cas du Tiguan, l'écran atteindra 15 pouces pour correspondre à celui de l'ID.7.

D'une manière générale, les constructeurs s'éloignent des habitacles truffés de boutons pour désencombrer. Schäfer explique que la refonte a nécessité une "grande équipe", qui a travaillé sur "une feuille de calcul Excel aussi grande qu'un salon". Il a ajouté que la marque ne devrait pas semer la confusion dans l'esprit de ses clients en présentant un concept d'intérieur entièrement différent à chaque fois qu'un nouveau modèle est mis sur le marché.